RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

vendredi 3 février 2017

Fès: street food sans risque ?


Riad Souafine 2017
Presque partout au Maroc il est possible de se nourrir pour "pas cher" dans la rue, les "restaurants" de campagne proposent souvent grillades et tajines rustiques préparées sur les trottoirs, devant vous.
De même en ville ou dans les médinas, de nombreux vendeurs ambulants offrent aux clients pressés, affamés et désargentés de quoi se sustenter sommairement.
Certains touristes sont friands de cette alternative "typique" aux vrais restaurants.

Il est vrai que dans les campagnes le tajine de trottoir qui mijote depuis des heures peut-être goûteux. Dans la région du moyen atlas la spécialité est le tajine de légumes, pomme de terre, courgette et carotte ou la version à la viande, identique, mais avec un morceau d'os auquel un lambeau de viande s'accroche. Ce plat ne laissera pas un souvenir inoubliable mais l'ambiance semblera sympathique.
Pour les carnivores invétérés il y a l'option grillade: mouton, bœuf ou poulet ou bien en kefta (viande hachée).
Près des côtes la sardine grillée est reine dans ces estaminets de village.

Il faut compter en moyenne entre 3€ et 6€ par personne.

Riad Souafine 2017

A Fès, dans la médina  les vendeurs de sandwich pullulent et pour quelques dirhams on peut se procurer un encas généralement constitué d'un demi pain marocain fendu par le milieu badigeonné de moutarde ou de sauce piquante et garni de lamelles de charcuterie hallal, d'olives vertes avec pour les plus sophistiqués des rondelles d'oignon et de tomate.
La spécialité de rue la plus appréciée des fassis est l'escargot en bouillon, servi dans des bols. Le bouillon préparé avec de nombreuses épices et écorces d'arbre surprendra les palais non avertis des touristes.

Au delà du côté exotique de cette forme de restauration qui peut attirer il est quand même utile de conserver un minimum de lucidité.
L'hygiène ? Une vue de l'esprit ! Le respect de la chaîne du froid ? Un phantasme !
Le plus surprenant est que ce n'est pas dans les rues que l'on risque le plus d'attraper la si célèbre et si redoutée "tourista" car l'offre restreinte de ces cuisiniers ambulants et leur débit quotidien limitent les risques.
Un ou deux conseils tout de même: ne consommer que les produits très cuits, tajines de légumes plutôt qu'à la viande, grillades très grillées, éviter la viande hachée dont la conservation à l'air libre pendant des heures est la plus à risque. Préférer les "snacks" de rue aux vendeurs avec charrettes.
Et enfin pour les plus téméraires découvrez les escargots dont les fassis se plaisent à dire que le bouillon est un véritable "alicament".

Restaurant ambulant / Riad Souafine 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire