RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

samedi 18 février 2017

Fès: nouveau restaurant chinois Great Wall chinois


长城中国 * / Great Wall Chinois Fès / Riad Souafine 2017

Depuis octobre dernier et la première vague d'arrivées de touristes chinois à Fès, les habitants de la médina pensaient naïvement que "une hirondelle ne faisant pas le printemps" celle-ci n'annonçait pas une présence continue de ce nouveau type de touristes.
Pourtant c'est le cas, les chinois sont même de plus en plus présents et chaque semaine leur nombre s'accroit. 
Les effets de la mondialisation jusques dans le voyage font que les réactions d'adaptations sont de plus en plus rapides et manifestes surtout de la part des professionnels du tourisme.
Déjà quelques Riads et hôtels de luxe de la médina sont devenus en quelques semaines les lieux de séjour de prédilection de la clientèle chinoise, l'un deux procédant d'ailleurs au recrutement d'un Chef Chinois.

美食* / Gastronomie

Dans leur majorité les touristes chinois n'apprécient guère la gastronomie marocaine et beaucoup s'approvisionnent en nouilles chinoises aromatisées qu'ils trouvent dans le pauvre rayon "produits asiatiques" de Carrefour, qu'ils dégustent ensuite dans leur chambre non sans avoir quémandé un peu d'eau chaude à leur hôtelier.

Les rares restaurants de Fès offrant une cuisine de "style" asiatique ne semblent pas convenir à cette nouvelle clientèle. Il est vrai que nous sommes loin de l'Asie  à part le restaurant thaïlandais de la médina les autres ne servent qu'une cuisine vaguement exotique adaptée pour les palais marocains.

Des investisseurs chinois ont très vite compris le créneau qui s'ouvrait à eux et viennent d'ouvrir le premier vrai restaurant chinois de Fès: le 长城中国* ou Great Wall Chinois situé rue de l'Arabie Saoudite en face du siège de la RADEEF en ville nouvelle à l'emplacement du Snack Sofia fermé depuis quelques mois.

Comme nous en avons l'habitude nous avons donc testé ce nouveau lieu gastronomique.

长城中国* / Great Wall Chinois Fès / Riad Souafine 2017

Dans cette rue peu fréquentée la nuit et sans intérêt particulier, la façade éclairée du restaurant toute en vitrine se remarque d'emblée. Heureusement quelques lampions typiques à l'extérieur comme à l'intérieur confirment que nous sommes bien aux portes de l'Empire du Milieu / 中国 par contre la décoration intérieure reste celle d'un snack plutôt froide et sans âme. Clairement l'endroit n'incite pas à passer une soirée romantique.

Riad Souafine 2017

Les clients présents ce soir là en dehors d'un ou deux marocains et nous  sont essentiellement des chinois qui avaient investis la mezzanine du restaurant.
Ce qui montre une fois encore l'efficacité du téléphone arabe hors frontière.

Riad Souafine 2017

La carte, il n'y a pas de menus, propose une longue liste de plats dont les appellations ne réveillent aucun souvenir des plats classiques que les restaurants chinois proposent en Europe. Du coup découverte obligatoire à peine aidée par une carte illustrée.

Riad Souafine 2017

 Nous avons testé deux soupes et trois plats de qualité très inégale.

Soupe du Lac / 湖* / Riad Souafine 2017

La soupe du "Lac" / 湖*, excellente, est une soupe très claire avec un bouillon de volaille, quelques lamelles de gingembre et de champignons noirs, un peu de viande hachée, de ciboule et de blanc d’œuf et beaucoup de coriandre. Toute en finesse de goût c'est une réussite.
La soupe de bœuf aux champignons parfumés et aux nouilles  ne présente guère d'attrait si ce n'est d'être fort copieuse.

Grande déception avec les raviolis vapeur / 馄饨* dont la farce est une petite boulette de bœuf haché trop salée.

Quant aux plats, parfaits tous les deux. 
Le poulet à l'ananas sauce aigre-douce / 菠萝鸡 * est conforme à celui dont nous avions l'habitude en Europe.
Mention particulière au plat de bœuf sésame, cumin et piment certes un peu épicé mais très goûteux.

Poulet ananas/ 菠萝 * / Riad Souafine 2017
 
Bœuf piment/ 牛肉甘椒 */ Riad Souafine 2017

 Au niveau tarif c'est très abordable entre 48dhs et 138dhs pour la majorité des plats.
Notre addition, rédigée en mandarin, s'est montée à 387dhs pour cinq plats une 1/2 Oulmes et un thé.

Le Great Wall Chinois ne sert pas d'alcool mais visiblement chacun est libre d'apporter sa bouteille de vin à condition de la laisser sous la table.

Pour tout dire notre expérience de la gastronomie chinoise à Fès est réussie et nous y retournerons volontiers mais outre le cadre qui peut rebuter, le manque d'amabilité du patron chinois nous a donné l'impression d'être de trop. Nous avons eu l'outrance en effet de demander à ce que les plats nous soient servis dans l'ordre de notre commande et non pas comme ce fut le cas "premier prêt premier servi". Cela devrait être un minimum pour un professionnel de la restauration. Il n'y a rien de plus désagréable que de manger la soupe en fin de repas et de se retrouver avec  l'entrée et les plats servis en même temps qui condamne le client soit à manger à toute vitesse soit à manger l'un des plats bien refroidi !
En conclusion:  良好的中国菜*

* Les auteurs de ce blog ne se sont pas mis au mandarin mais ont fait appel au traducteur Google en espérant que la traduction soit correcte....
 
 
 

vendredi 3 février 2017

Fès: street food sans risque ?


Riad Souafine 2017
Presque partout au Maroc il est possible de se nourrir pour "pas cher" dans la rue, les "restaurants" de campagne proposent souvent grillades et tajines rustiques préparées sur les trottoirs, devant vous.
De même en ville ou dans les médinas, de nombreux vendeurs ambulants offrent aux clients pressés, affamés et désargentés de quoi se sustenter sommairement.
Certains touristes sont friands de cette alternative "typique" aux vrais restaurants.

Il est vrai que dans les campagnes le tajine de trottoir qui mijote depuis des heures peut-être goûteux. Dans la région du moyen atlas la spécialité est le tajine de légumes, pomme de terre, courgette et carotte ou la version à la viande, identique, mais avec un morceau d'os auquel un lambeau de viande s'accroche. Ce plat ne laissera pas un souvenir inoubliable mais l'ambiance semblera sympathique.
Pour les carnivores invétérés il y a l'option grillade: mouton, bœuf ou poulet ou bien en kefta (viande hachée).
Près des côtes la sardine grillée est reine dans ces estaminets de village.

Il faut compter en moyenne entre 3€ et 6€ par personne.

Riad Souafine 2017

A Fès, dans la médina  les vendeurs de sandwich pullulent et pour quelques dirhams on peut se procurer un encas généralement constitué d'un demi pain marocain fendu par le milieu badigeonné de moutarde ou de sauce piquante et garni de lamelles de charcuterie hallal, d'olives vertes avec pour les plus sophistiqués des rondelles d'oignon et de tomate.
La spécialité de rue la plus appréciée des fassis est l'escargot en bouillon, servi dans des bols. Le bouillon préparé avec de nombreuses épices et écorces d'arbre surprendra les palais non avertis des touristes.

Au delà du côté exotique de cette forme de restauration qui peut attirer il est quand même utile de conserver un minimum de lucidité.
L'hygiène ? Une vue de l'esprit ! Le respect de la chaîne du froid ? Un phantasme !
Le plus surprenant est que ce n'est pas dans les rues que l'on risque le plus d'attraper la si célèbre et si redoutée "tourista" car l'offre restreinte de ces cuisiniers ambulants et leur débit quotidien limitent les risques.
Un ou deux conseils tout de même: ne consommer que les produits très cuits, tajines de légumes plutôt qu'à la viande, grillades très grillées, éviter la viande hachée dont la conservation à l'air libre pendant des heures est la plus à risque. Préférer les "snacks" de rue aux vendeurs avec charrettes.
Et enfin pour les plus téméraires découvrez les escargots dont les fassis se plaisent à dire que le bouillon est un véritable "alicament".

Restaurant ambulant / Riad Souafine 2017

mercredi 18 janvier 2017

Fès: Festival Musiques Sacrées: programme 2017


Riad Souafine / 2017

Amateurs de musiques sacrées et fidèles du Festival de Fès, voici que le programme (provisoire) de la 23ème édition qui se déroulera du 12 au 20 mai 2017 vient d'être communiqué.

Le thème conducteur pour cette édition est "L'eau est le miroir de notre avenir" (Gaston Bachelard).

Contrairement à l'édition de 2016 dont le programme n'avait guère enthousiasmé le public celui de cette année semble plus prometteur  notamment dans la variété des modes d'expressions artistiques.
Il y aura des concerts, quelques grands noms de la musique orientale comme Majida El Roumi mais aussi du théâtre et du cinéma.

L'ouverture du festival le vendredi 12 mai sera une création spéciale comme cela est devenu habituel.
Avec un spectacle intitulé "Fables d'eau" ce sera l'occasion de rappeler combien la vie de la médina de Fès fut pendant des siècles intimement liée au bruissement de l'eau dans les rues ou dans les maisons du temps où sources, rivières et fontaines coulaient en abondances.

Le samedi 14 mai, évènement exceptionnel, pour la première fois l'Opéra de Pékin se produira sur la scène de Bab Makina. Tandis que le dimanche 14 sur la même scène seront réunis Songhai et Toumani Diabaté.

Le vendredi 19 Bab Makina accueillera "la nuit gospel" et enfin le samedi 20 Fès recevra après quelques années d'absence  la grande dame du chant, la soprano libanaise Majida El Roumi.

En 2016 les concerts de l'après-midi se tenaient dans le jardin Jnan Sbile dont on espérait que ce ne soit que transitoire et qu'ils retrouveraient en 2017 l'écrin magnifique  du musée du palais Batha. Malheureusement pour cette nouvelle édition c'est donc une fois encore le jardin Jnan Sbile qui a été retenu. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour que le temps ne vienne pas gâcher la fête comme l'an dernier !

Les nuits de la médina, du 15 au 17 mai, permettront de découvrir des univers plus confidentiels.

Voir le détails de la programmation provisoire sur: Fès Festival

Conseils aux futurs festivaliers:

Les dates du 12 au 20 mai 2017 coïncident avec la période de haute saison touristique à Fès aussi il est préférable de réserver dès maintenant son hébergement

Le mois de mai est habituellement agréable et ensoleillé mais les soirées restent fraîches aussi penser à prendre un vêtement chaud et au cas où un vêtement de pluie

Enfin, nul besoin de réserver ou d'acheter les billets à l'avance de même que le "pass" proposé à 305€ qui ne concerne vraiment que les  festivaliers acharnés

mardi 10 janvier 2017

Burqas: le Maroc interdit la vente de la burqa

Comme une trainée de poudre la presse marocaine titre sur la nouvelle interdiction par les autorités de la vente de burqas.

Résultat de recherche d'images pour "burka"

Des agents de l'autorité ont dès hier fait le tour des magasins et ateliers de Casablanca qui fabriquaient ou distribuaient  ce vêtement "islamique" qui dissimule intégralement la femme qui le porte.
Le motif officiel de cette interdiction est sécuritaire, en effet aux aéroports des femmes ont été interceptées car elles dissimulaient sous cette tenue de la drogue.

Au Maroc, de tradition malékite, la burqa n'a jamais constituée une tradition religieuse. Dans quelques régions du sud, les femmes peuvent porter des drapés les couvrant de la tête aux pieds mais c'est plus pour se protéger du soleil ou du sable que par conviction religieuse.

FIGUIG / RIAD SOUAFINE 2017
 Cette interdiction de vente de burqas n'interdit pas à priori le port de ce vêtement qui en quelques années est devenu de plus en plus visible dans les rues des grandes villes, surtout dans les quartiers populaires. A ce jour il n'y a eu aucun débat à ce sujet dans la société marocaine contrairement à certains pays européens. Le Maroc étant l'un des pays arabe le plus tolérant en matière du vivre ensemble des différentes religions n'avait jusqu'à maintenant jamais pris de mesures coercitives sur la burqa.
Cette interdiction est-elle une simple mesure prise dans un contexte sécuritaire tendu ou un début de "recadrage" avant que ce phénomène ne prenne de l'ampleur ?
En tous cas le Maroc prouve une fois encore qu'il prend au sérieux la sécurité de ses citoyens. C'est ce que l'on a pu constater lors de la période des fêtes de fin d'année où la présence policière n'avait jamais été aussi importante, déployée dans toutes les principales villes du royaume. Visible et efficace puisque aucun incident ne s'est produit.


dimanche 1 janvier 2017

Riad Souafine fête le passage à 2017


Table du réveillon / Riad Souafine 2016
Riad Souafine à fêté la dernière soirée de 2016 avec tous ses invités. Cette année ambiance italo-franco-marocaine. Comme d'habitude pas de cotillons ni de musique survoltée mais chaleureuse animation des convives heureux de partager ce moment particulier de l'année.

Au menu:
Huîtres de Oualidia
Saumon gravlax maison
Pastilla aux légumes et épices d'orient
Pigeonneaux sur mousseline de butternut, jus de datte et sésame grillé
Poire confite nappée de chocolat avec sa glace à la vanille de Madagascar
Bulles Roederer pour les douze coups de minuit

Réveillon 2016 / Riad Souafine
C'est avec le premier rayon de soleil de 2017 que toute l'équipe de Souafine vous souhaite une excellente nouvelle année.
Nous espérons que le monde retrouvera enfin le chemin de la sagesse pour que le plaisir de voyager reste toujours une aventure remplie de rencontres et d'échanges harmonieux.

Bonne année 2017 à tous.

Au matin du 1er janvier 2017 / Riad Souafine 2017

lundi 26 décembre 2016

Fès et Moyen-Atlas l'hiver


Fès Ville Nouvelle / Riad Souafine 2016
L'hiver, Fès garde des couleurs automnales, les platanes semblent vouloir préserver à tous prix un souvenir de l'été tandis que les palmiers défient les saisons.
Seul le froid nocturne nous confirme que nous sommes bien en hiver.
Pour les sceptiques une petite balade dans les environs de Fès suffit à leur prouver que oui l'hiver est bien installé en ce mois de décembre et que même la neige est au rendez-vous.

Le Moyen-Atlas qui jouxte Fès se couvre de neige et nous offre des visions inattendues pour celui qui n'imagine le Maroc que sous sa face africaine.

Une fois passé la petite cité de Sefrou, l'on arrive dans la vaste plaine où se cultive les oignons qui sont stockés pour l'hiver selon une méthode ancestrale.

Riad Souafine 2016

 
Riad Souafine 2016

Quelques kilomètres plus loin, le paysage quasi désertique permet de découvrir au loin les premières montagnes enneigées du Moyen-Atlas, dont celle du Bouiblane qui culmine à près de 3200 mètres !

Riad Souafine 2016

C'est à partir de 1600 / 1800 mètres que la neige fait son apparition. Les pentes enneigées deviennent alors le centre d'attraction des marocains de tous âges et même sans infrastructure ils font de la luge ou du ski. Le matériel est rudimentaire mais le plaisir est authentique !
inutile de chercher des magasins de sport pour louer l'équipement, tout est disponible directement au bord de la route et le choix est...... d'une autre époque !

Piste de ski / Riad Souafine 2016
Riad Souafine 2016
Riad Souafine 2016
Riad Souafine 2016
Au Maroc, la pause ski se fait bien sûr autour d'un tajine dans un des  "restaurants" de village.

Riad Souafine 2016
A noter que les tajines proposés sont soit 100% végans soit presque végétariens avec un soupçon de viande ! Il faut compter 40 dhs (3.5€) le grand tajine pour deux.

Une fois restaurés, la balade se poursuit en direction de la magnifique cédraie vers Azrou. Là encore les paysages ont de quoi faire rêver le citadin.

Riad Souafine 2016

Riad Souafine 2016
La forêt de cèdres d'Azrou est aussi réputée pour sa population de singes magots qui attirent une foule de touristes.

Riad Souafine 2016
Riad Souafine 2016
L'heure du retour approche, le jour décline vite en hiver, une piste enneigée mais praticable sans équipements spéciaux (introuvables à Fès) permet de couper vers Ifrane.

Riad Souafine 2016
Riad Souafine 2016
A Ifrane, surnommée la petite suisse du Maroc; prendre un café (60dhs, 5.5€) à l'hôtel de luxe, Michlifen, permet de compléter les moments contrastés de cette balade.
Paysages magnifiques, nature quasi sauvage, tajine plein de saveur, conditions de vies plus que précaires pour certains et luxe extrême pour les plus nantis sont bien les facettes d'un même pays;

Habitat de bergers / Riad Souafine 2016
Hôtel Michlifen / Riad Souafine 2016
Hôtel Michlifen / Riad Souafine

Cette excursion hors des sentiers battus se fait sur une journée en voiture depuis la médina de Fès. En toutes saisons le plaisir qu'elle procure est le même: grand air, marches en forêt, rencontres authentiques et dépaysement garanti !

Joyeux Noël à Souafine

Père Noël à Souafine 2016
Comme tous les ans la "famille" Souafine se retrouve devant le sapin tout illuminé, petits et grands ne manqueraient pour rien au monde ce moment de partage et d'amitié.

Noël / Riad Souafine 2016

Au menu de cette soirée:

Amuse bouche / Riad Souafine 2016
Amuse bouche:
Envol de papillon aux saveurs épicées
Entrées:
Huîtres de Oualidia
Saumon mariné
Escalope de foie gras poêlé
Plat:
Filet Mignon d'agneau au jus de dattes (voir la recette sur Gourmet Lodging)
Dessert:
Pudding de Noël aux myrtilles et à l'anis

Recette /Riad Souafine 2016
Dessert de Noël / Riad Souafine 2016

Merci Père Noël

Riad Souafine 2016

jeudi 17 novembre 2016

Fès: la vague chinoise est passée

Touristes chinois / Riad Souafine 2016

Le Maroc ayant supprimé l'obligation d'obtention du visa d'entrée pour les ressortissants chinois, la médina de Fès a dû faire face à un véritable tsunami de touristes chinois essentiellement en octobre lors des congés annuels chinois la première semaine d'octobre.
Ce qui a le plus surpris les opérateurs du tourisme c'est que contrairement à ce qu'ils imaginaient ces touristes voyageaient surtout en petits groupes voire en individuels. Essentiellement des jeunes au pouvoir d'achat limité ces nouveaux touristes ont surtout séjourné dans les hébergements à bas prix choisis sur Booking.com et AirBnb qui sont les premiers sites continuant à commercialiser les établissements non classés et illégaux au Maroc.

Seule une frange limitée de visiteurs chinois a séjourné dans les hôtels et Riads classés, ceux-ci plus âgés disposaient de revenus nettement supérieurs, se déplaçant en berline avec chauffeur, n'ont guère apprécié le côté "authentique" de la vie moyenâgeuse de la médina.
Le restaurant thaïlandais de la médina, Moi Anan, a été l'adresse la plus partagée par ces nouveaux touristes qui n'apprécient pas forcement notre cuisine marocaine !

Moi Anan Restaurant Thaï / Riad Souafine 2016

La désaffection des touristes chinois pour Paris (France) à la suite des attentats que la France a connus et des agressions fréquentes envers les chinois, a certainement contribué à leur présence soudaine au Maroc.

La question que l'on se pose maintenant est celle de savoir si ces touristes seront de futurs ambassadeurs de la destination Fès et s'ils reviendront plus nombreux encore ?
Octobre est passé, les chinois sont partis.

Fès, place Najjarine / Riad Souafine 2016



mardi 15 novembre 2016

Fès: Super Lune 14 novembre 2016


Crédit PM Roux / Super Lune 2016
Cette nuit du 14 novembre 2016, la super lune était bien au rendez-vous, majestueuse, au dessus de la Médina de Fès.
Le ciel sans aucun nuage permettait à tous, depuis les terrasses de la médina, de se laisser aller à la fascination devant un tel spectacle.

vendredi 11 novembre 2016

Fès: Commémoration du 11 novembre


Fès, cimetière Européen / Riad Souafine 2016
En ce 11 novembre, la commémoration de l'armistice de 1918 s'est déroulée sous l'égide du Consul Général de France, M. François-Xavier Tilliette, au cimetière Européen de Fès, communément appelé cimetière français. Les autorités marocaines se sont associées à cette commémoration et M. Zniber, Walli de Fès s'est joint au Consul Général pour le traditionnel dépôt de gerbes aux pieds des stèles dédiées aux combattants français et marocains morts au service de la France.

Fès commémoration du 11 novembre 1918 / Riad Souafine 2016

Fès commémoration du 11 novembre 1918 / Raid Souafine 2016
Fès commémoration 11 novembre 1918 / Riad Souafine 2016
Fès commémoration 11 novembre 1918 / Riad Souafine 2016
Fès commémoration 11 novembre 1918 / Riad Souafine 2016

Le discours prononcé par Monsieur le Consul Général a rendu hommage à tous les combattants, de toutes origines ayant dédiés leur vie au service de la libération de la France lors des deux guerres mondiales. Il a souligné combien l'amitié qui unit le Maroc et la France est solide et sincère.
La cérémonie s'est achevée par les deux hymnes nationaux interprétés par les élèves de l'école La Fontaine, suivis d'une minute de silence.
Les participants ont été invités à prendre une collation à la résidence du Consul Général de France ce qui a permis à de nombre d'entre eux de faire plus ample connaissance avec Monsieur François-Xavier Filliette qui a pris ses fonctions à Fès très récemment après son dernier poste de Consul Général au Vatican.

Fès, résidence du Consul Général / Riad Souafine 2016

Le cimetière Européen de Fès mérite la visite, considéré comme le plus beau cimetière chrétien du Maroc, il occupe une surface de 4 hectares à quelques encablures du centre de la ville nouvelle.
Il est parfaitement entretenu. En 1957 la ville de Fès fait don du cimetière au Consulat Général de France à charge pour lui d'en assurer l'entretien. Un gardien marocain dont le poste est financé par la ville assure la surveillance des lieux. Il connaît l'emplacement de toutes les tombes, il est la mémoire de ce lieu de recueillement.
La végétation omniprésente participe à la sérénité de l'ensemble.

Cimetière Européen de Fès / Riad Souafine 2016
Cimetière Européen de Fès / Riad Souafine 2016
Cimetière Européen de Fès / Riad Souafine 2016