RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

dimanche 14 septembre 2014

Fès: bientôt ouverture de Maison Moi Anan




Derb el Miter, Talaa Kbira

Dans la Médina la rumeur enfle....... bientôt dit-on un "restaurant boutique" Thaïlandais devrait ouvrir ses portes.

"Radio Médina" ne se trompe peut-être pas car renseignements pris la date d'ouverture de ce nouveau lieu serait fixée au 11 octobre prochain, juste après l'Aïd El Kebir.
Le propriétaire et talentueux cuisinier est Moi Anan, bien connu à Fès surtout en tant que styliste thaïlandais puisqu'il a déjà par deux fois participé aux Fez fashion days.
Un artiste ayant donc deux fortes passions: couture et art culinaire.

Nous retrouvons dans Moi Anan le même profil que celui de Hassan, notre chef marocain dont la première passion était aussi  le stylisme et qui depuis excelle dans la gastronomie marocaine.

La Maison Moi Anan semble être un pari fou. Ouvrir un restaurant Thaï dans la médina !
Certains parmi les plus rétrogrades s'indignent déjà devant ce sacrilège !
Pour notre part nous serions plutôt impatients de découvrir ce lieu et surtout de faire honneur à cette cuisine que nous apprécions.

Au Maroc la mode des restaurants "asiatiques" se développe peu à peu. Il y a plus de 10 ans le meilleur vrai restaurant thaïlandais se trouvait à Casablanca (il a fermé depuis 5 ans ). A Fès le seul Thaï qui ait encore pignon sur rue est le Kaï Thaï en ville nouvelle. Mais nous sommes plus dans un melting pot culinaire où les cuisiniers sont au mieux indonésiens et le plus souvent marocains.

Encore quelques semaines de patience et nous vous livrerons nos premières impressions qui nous l'espérons seront à la hauteur de nos rêves.



vendredi 12 septembre 2014

Fès: un été 2014 exceptionnel

De mémoire de Fassis l'été 2014 aura été le plus agréable depuis 50 ans.
Aucune vague de canicule sur les mois de juillet et août, à peine quelques journées à 40° et dans tous les cas des températures nocturnes particulièrement fraîches.
Septembre semble vouloir rester sur cette même tendance, l'on relève 30/33° le jour et 17/19° la nuit.

Paradoxalement la fréquentation touristique s'est effondrée cet été. Certes le mois de juillet qui correspondait cette année au mois de Ramadan ne laissait présager d'une forte affluence touristique mais le mois d'août ne fut guère mieux. Les rares établissements de la médina ayant une piscine ou un bassin n'ont accueillis que quelques touristes bien moins nombreux que les années précédentes.

La rentrée de septembre se fait lentement pour le plus grand bonheur des visiteurs du moment qui profitent à la fois du climat ensoleillé et sec de Fès, du ciel bleu azur et de l'animation des ruelles ombragées de la médina en étant quasiment les seuls touristes. 

samedi 9 août 2014

MUCEM: Splendeurs de Volubilis

Souafine 2014

Cet été, à Marseille (France) et plus précisément au Mucem (musée monument inauguré l'an passé) se tient une exposition assez rare: les Splendeurs de Volubilis.

Le site romain de Volubilis dans la région de Fès (Maroc) est le plus extraordinaire site historique d'Afrique du Nord. Lors des fouilles ont été mis à jours non seulement des vestiges grandioses mais aussi de splendides mosaïques romaine dans un état de conservation surprenant et un grand nombre de statues en bronze uniques au Maroc.
Afin de les préserver ces statues ont été mises à l'abri à Rabat.

Depuis Fès, la visite de Volubilis se fait en excursion d'une journée couplée avec la visite de la ville impériale de Meknès.

Souafine 2014

L'exposition actuelle du Mucem est donc une occasion exceptionnelle de  découvrir ces bronzes  dans toute leur beauté.

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Souafine 2014

Festival des Musiques Sacrées 2015

A retenir,  l'édition 2015 du festival des Musiques Sacrées de Fès se déroulera du 22 au 30 mai 2015.

La programmation ne sera connue qu'à partir du 1er trimestre de l'an prochain. Nous la communiquerons dès que possible.

mardi 15 juillet 2014

Fès: le 14 juillet à la Résidence


Soirée traditionnelle que celle du 14 juillet à la Résidence Consulaire. A l'invitation de M. Gilles Bourbao, Consul Général de France, la communauté des français résidents à Fès et Meknes et qui n'ont pas fui le pays pour cause de Ramadan, ainsi que nos amis marocains, M. le Wally, le Gouverneur et les représentants des autorités marocaines se sont retrouvés bien après le ftour dans les jardins de la Résidence.
Fès 14 juillet 2014 / Riad Souafine

L'allocution de M. le Consul dont c'était le premier 14 juillet à Fès (M. Gilles Bourbao ayant pris ses fonctions en septembre dernier)  a été pour une fois sobre et concise. Il a rappelé que le consulat français de Fès est celui qui reçoit le plus de demande de visas, près de 50 000 en 2013, avec un taux d'acceptation de de 90%.  Victime de son succès les délais pour la prise de rendez-vous au consulat s'allongent.

Allocution de M. le Consul Général de France / Riad Souafine

Les autorités marocaines / Riad Souafine

L'assistance / Riad Souafine

M. le Consul a aussi tenu à saluer la qualité de l'enseignement du lycée français de Meknès dont les résultats exceptionnels du Bac 2014, plus de 97% de réussite, en font le premier des établissements français du Maroc.

L'accueil chaleureux de M. Gilles Bourbao et de son épouse Zineb, le soin apporté à l'aménagement du parc de la Résidence pour cette occasion ainsi que la qualité des buffets servis ont fait de cette soirée l'une de celle qui restera dans la mémoire des convives.

Parmi ceux-ci Jalal, Hassan et sa famille et les amis de Souafine présents à Fès cet été....

Riad Souafine

Jalal / Riad Souafine
Hassan, Safaa et Nawal / Riad Souafine





dimanche 22 juin 2014

Fès Festival: en attendant 2015


Le festival de Fès 2014 s'est clôturé ce samedi 21 juin par le groupe Buddy Guy Legend soirée pleine de charme, d'humour et bon enfant, bien loin de la folie de la veille pour le concert de Kadem Sahir (Irak) seule grande star du monde arabe de cette édition 2014.
Un afflux de spectateurs dépassant largement le nombre de places  de Bab Makina a envahi l'espace certains ayant acheté au marché noir des invitations gratuites pour plus du double du prix des billets !
C'était le concert que les marocains ne voulaient surtout pas manquer.....

Le sacré était donc mis de côté pour des chansons plus profanes où l'amour est au centre de tout.

Riad Souafine a pour la première fois choisi d'être sponsor du Festival mais pas média officiel, c'est donc en pur free lance que nous avons rendu compte de l'essentiel de cette semaine.

Comme tous les ans à l'unanimité des festivaliers les concerts donnés à Batha ou lors des Nuits de la Médina sont considérés comme les plus marquants. Ce sont des moments de découvertes, de partages, de rencontres et surtout d'émotions spirituelles.
Ceux qui participent aux forums et conférences jugent que la qualité des intervenants et conférenciers est de haut niveau.
L'organisation du Festival de cette année s'est bien améliorée par rapport aux éditions précédentes, le remplacement en dernière minute du Riad Mokri par le Centre Ben Youssef situé à deux pas s'est fait dans la fluidité et la beauté de ce nouveau lieu ne laisse aucun regret.

Nous attendons la communication des dates pour 2015 que nous vous livrerons aussitôt connues.

Ce dimanche la majorité des festivaliers est repartie, Fès va retrouver son authenticité et dans quelques jours l'esprit du mois sacré de Ramadan fera le cœur de la médina.
L'été et ses fortes chaleurs n'étant pas propice ni au tourisme ni aux activités, la ville se prépare à une longue sieste......

jeudi 19 juin 2014

Fès Festival: une pause au Palais Faraj 18 juin



Le Festival des musiques sacrées durant toute une semaine mobilise toute l'énergie des festivaliers dont certains assistent dès 9h du matin aux conférences du Forum et achèvent leur journée bien après minuit aux Nuits Soufies de Dar Tazi.

Palais Faraj / BP Souafine
Pour nous rédacteurs devant concilier journée de travail et présence aux évènements du festival nous oblige à faire des choix entre tous en privilégiant nos coups de cœur.

Ce 18 juin nous avons choisi de répondre à l'appel de Driss Faceh, propriétaire et ami du Palais Faraj, situé à l'extérieur de la médina, à Bab Ziat.

Le Palais Faraj proposait en effet une alternative de charmes aux musiques sacrées. Danse orientale et contemporaine constituaient l'intermède exotique de cette soirée intime.
Le Palais Faraj qui à ouvert ses portes il y a 2 ans est devenu rapidement un hôtel de luxe de référence dans la médina.

Palais Faraj / BP Souafine

Palais Faraj / BP Souafine
Palais Faraj / BP Souafine


Après le spectacle direction le bar panoramique pour un cocktail avant de rejoindre notre table pour dîner entre amis.

Palais Faraj / BP Souafine

Palais Faraj / BP Souafine

A noter que la carte s'est étoffée et présente aussi quelques plats de cuisine internationale dont un faux filet au poivre à la cuisson parfaite qui relevait du miracle au Maroc!

Palais Faraj / BP Souafine

Fes Festival: 17 juin Jordi Saval et Tomatito

L'Espagne était à l'affiche de la journée du 17 juin.

Tout d'abord l'après midi au Musée Batha, Jordi Saval habitué du festival de Fès, a prouvé une fois encore que des instruments anciens pouvaient toujours enchanter nos oreilles de " geek stressés".

Jordi Saval / BP Souafine

Le public venu en grand nombre reflète bien la mixité culturelle et sociale du Festival de Fès.

BP Souafine

BP Souafine

BP Souafine

Ce public d'amateurs assidus n'est malheureusement pas respecté par ces photographes professionnels ou pas qui n'ont cessés de déambuler parmi les spectateurs se croyant transparents. Le soir ce fut pire encore lorsque l'une d'entre eux, telle une sirène sortant de l'eau, vêtue d'une très courte robe de plage aux décolletés jamais vus en ce lieu se donnait en spectacle dans toutes les positions acrobatique possibles et sans aucune retenue.

Les organisateurs de ce festival devraient imposer une charte du comportement aux représentants des médias.

Il semble que peu de gens ont le désir ou la curiosité de déambuler dans les allées du jardin de ce palais pourtant si agréables.....

BP Souafine

BP Souafine

Pour revenir au concert du soir avec le Sextet Tomatito: magnifique, un flamenco dans la grande tradition.
Depuis la disparition récente de Paco de Lucia que nous avions eu l'immense bonheur d'entendre l'an passé à Fès, Tomatito est considéré comme son successeur dans le monde des aficionados du genre.
D'ailleurs le nombre de spectateurs présent à cette soirée à battu les records d'entrées, plus une place de disponible bien avant le début du concert.

BP Souafine

JL Souafine


Remarque: la grande majorité des photos de ce blog est faite à partir d'un smartphone. Parti prix adopté par les rédacteurs.

lundi 16 juin 2014

Fès Festival: Bab Makina, Johnny Clegg et Youssou Ndour 15 juin

JB / Souafine
L'appel de l'Afrique à été entendu ce 15 juin à Bab Makina.
Soirée unique qui restera dans les annales du Festival de Fès: Johnny Clegg, le zoulou blanc, et Youssou Ndour le Sénégalais réunis en hommage à Nelson Mandela.

En fait nous avons eu droit à 2 concerts en un seul, une première partie d'une heure et demie avec Johnny Cleg puis une seconde partie toute aussi complète avec la troupe de Youssou Ndour.

JB / Souafine
Contrairement à la veille, ce dimanche soir Bab Makina à fait le plein de festivaliers qui jusque tard dans la nuit ont partagé un moment de vrai bonheur.

JB / Souafine
J. Clegg / JB / Souafine
Ndour / JB / Souafine

BP / Souafine
Ce genre de soirée où la rencontre scène et public est immédiate et durant laquelle la ferveur ne faibli pas est assez rare.

Les fidèles lecteurs de ces pages savent que nous essayons de partager avec eux nos coups de cœur mais aussi que lorsque nous aimons nous ne sommes pas sans exigences. Pour une raison inconnue, certainement une défaillance technique, il n'y a pas eu de projection vidéo du spectacles qui bien que médiocre la veille aurait permis aux spectateurs des gradins de voir les artistes.
Espérons que d'ici aux prochaines soirées de la fin de semaine, une solution sera trouvée.....

dimanche 15 juin 2014

Fès Festival: Roberto Alagna Bab Makina 14 juin 2014

JB / Souafine 2014

Cette soirée à Bab Makina recevait le ténor franco-italien Roberto Alagna.
Les amateurs d'opéra ne purent qu'être déçus par cette soirée dont le programme, version courte ( deux fois vingt minutes), était constitué d'un panorama de chansonnettes "méditerranéennes" bien peu sacrées si ce n'est un beau Notre Père dont la version présentée  ce soir là n'était pas sans émotion.
L'accompagnement musical centré sur les frères du The khoury Project était bien souvent  trop dissonant  et ne mettait guère en valeur la voix toujours extraordinaire de Roberto Alagna.

JB / Souafine 2014

Le public payant des gradins déjà clairsemés n'a pas tenu jusqu'à la fin du concert ce qui donnait un ballet incessant de gens partants en cours de spectacle.

Il faut dire à leur décharge que l'état des sièges payants est déplorable, inconfortables, d'une saleté indigne du lieu et des prix pratiqués, ce qui donne une raison supplémentaire de ne pas s'attarder lorsque le concert ne passionne pas!
Autre remarque: les écrans géants qui dans les éditions précédentes permettaient de voir ce qu'il se passe sur la scène ont disparus et la vidéo est maintenant  projetée directement sur le mur pour un résultat médiocre.


Fes Festival: 14 juin 2014 Rokia Traore Musée Batha


Le premier concert de l'après midi à Batha de cette 20ème édition a permis d'entendre la sublime chanteuse malienne Rokia Traore. Malgré la chaleur écrasante le parterre de ce lieu unique à Fès s'est rempli d'une foule d'amateurs de musique africaine.
L'Afrique est d'ailleurs mise en avant pour cette édition.

L'album Beatiful Africa a constitué le programme du concert de Rokia Traore qui a pendant plus d'une heure, en plein soleil, tenu la voix et les rythmes. Belle prestation !


Nous ne le répèterons jamais assez, les concerts de Batha lors de chaque édition du Festival réservent le plus souvent des moments exceptionnels, accueillent des artistes plus habitués des "grandes" salles que des lieux plus intimistes, le public y est exemplaire et la magie fonctionne à chaque fois.


Avant ou après le concert, ne pas hésiter à se promener le long des jardins du musée Batha pour découvrir l'exposition de peinture;






samedi 14 juin 2014

Fès: ouverture du 20ème Festival des musiques sacrées

Lalla Salma / Riad Zany



Ce vendredi 13 juin s'est ouverte la 20ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées sous la présidence de Son Altesse Royale la princesse Lalla Salma.
L'ancienne place d'arme de Bab Makina sert comme chaque année d'écrin aux concerts du soir.

La haie d'honneur de gardes en costumes traditionnels ajoute une dimension particulière à cette soirée d'ouverture qui comme chaque année a attiré un public immense.
Le spectacle de cette soirée est une création pour le Festival avec comme fil conducteur la "conférence des oiseaux: lorsque les cultures voyagent" mis en scène par Thierry Poquet.
Un voyage composé de multiples tableaux quelques fois un peu trop long dans un décor paysagé minimaliste.


La chaleur écrasante, inhabituelle en juin, devrait durer au moins jusqu'à dimanche ce qui ne sera pas sans poser quelques désagréments pour les concerts de l'après midi au musée Batha exposé en plein soleil. Éventails et eaux minérales sont fortement conseillés!