RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

jeudi 26 mars 2020

Fès: solidarité


Médina Fès / Riad Souafine 2020
Au 25 mars 2020 le Maroc compte 225 cas de Covid-19, 50 nouveaux cas en 24 heures, et 6 décès.
La région Fès/Meknès est la deuxième la plus touchée après celle de Casa, avec 50 cas confirmés.

La courbe est désormais sur une croissance exponentielle comparable à celles des autres pays atteints.

Le Maroc depuis la confirmation de la pandémie a pris des décisions radicales anticipées dont on peu penser qu'elles limitent l'expansion de la maladie et qu'elles donnent du temps pour faire face aux innombrables conséquences sanitaires et sociales qui s'annoncent.

Initié par Sa Majesté, qui a exigé la création sans délai d'un fonds de solidarité d'au moins 10 milliards de Dirhams (milliard d'Euros), le mouvement de solidarité qui à ses débuts ne concernait que les grandes entreprises a été rejoint par tous les marocains qui peuvent y contribuer.

A Fès tous les hôtels encore ouverts ont mis leurs chambres gratuitement à la disposition des ministères de la Santé et  de l'Intérieur afin de loger les personnels mobilisés dans la lutte contre l'épidémie et le maintien de l'ordre public.
Des gymnases, des campings ou centre de vacances tels que le Diamant Vert sont disponibles pour l'accueil des sans domicile.

Pour les plus pauvres la solidarité est en marche afin de leur fournir des paniers alimentaires de première nécessité. 
Les dons affluent de toutes origines, associations professionnelles et particuliers ou salariés d'entreprises, tous selon leurs moyens contribuent a cet effort solidaire.

En étroite collaboration avec une grande chaîne de distribution, les paniers alimentaires d'une valeur de 250dhs sont préparés avec de la farine, de l'huile, des légumes secs, boites de tomate et autres denrées non périssables, de quoi tenir une semaine pour une famille.
Les mokadems (agents d'autorités) sont chargés d'identifier, quartier par quartier, les personnes les plus démunies et d'assurer la distribution de cette aide individualisée.

Comme toujours dans les crises certains essaient de tirer bénéfice de la situation, que ce soient des individus qui sous couvert de "générosité" en profitent pour se faire une publicité sordide ou des partis politiques qui trouvent là une source nouvelle pour élargir leur électorat.

Conscient des dérives le ministère de l'Intérieur a pris les choses en main pour encadrer et coordonner ces actions de solidarité.

Au niveau national et outre la décision d'indemniser les salariés contraints de cesser leur activité un plan d'aide financière pour les employés non déclarés est en cours d'étude mais sa mise en application s'avère complexe.

Par ailleurs en ce qui concerne la prise en charge médicale, le ministère de la Santé a édicté un protocole de prise en charge des malades du Covid-19 qui prévoit un traitement immédiat à l'hydroxychloroquine (Plaquenil / Sanofi).

Sans attendre les conclusions d'études scientifiques dont les résultats ne seront certifiés que dans plusieurs semaines, le Maroc a choisi la position du philosophe Blaise Pascal et fait le pari peut-être gagnant de traiter sans délai.

"Le pari de Pascal est un argument philosophique mis au point par Blaise Pascal, philosophe, mathématicien et physicien français du XVIIᵉ siècle. L'argument tente de prouver qu'une personne rationnelle a tout intérêt à croire en Dieu, que Dieu existe ou non. Wikipédia"
















Aucun commentaire:

Publier un commentaire