RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

mardi 7 janvier 2014

Fès, Tanger: Easy Jet s'en va



Après l'information non encore confirmée de l'arrêt de 30 lignes par Ryanair au 1er avril prochain, c'est au tour d'Easy Jet, autre compagnie low-cost, d'annoncer la suppression de ses lignes Paris CDG vers Fès et Tanger, à partir de ce mois de mai pour au moins toute la période estivale.

Pour ces deux villes marocaines, il reste donc depuis Paris, la Royal Air Maroc (Paris Orly) et Ryanair  (Beauvais).

L'aérien est le moteur du tourisme au Maroc, la libéralisation du ciel marocain qui a été favorisée tout au long des année 2000 avec un réel succès quant à l'essor touristique a eu pour conséquences la disparition des vols charter et l'affaiblissement de la compagnie nationale. Les low-costs ont su profiter de toutes les aides pour accaparer l'essentiel des dessertes vers les villes touristiques du Royaume. Leur logique purement financière et l'absence de contrepartie ou d'engagement à moyen terme entraînent une volatilité dangereuse pour le pays dont nous voyons les effets au travers de ces annonces de suppression de lignes.

Sans avions pour transporter les touristes il n'y a plus de tourisme.

La concurrence se réduit et le poids de Ryanair ne cesse de croître car même avec l'arrêt des 30 lignes  annoncées, elle reste la low-cost la plus présente. Les tarifs ne cessent d'ailleurs d'augmenter sur les vols de cette compagnie avec et c'est un comble des prix qui se rapprochent voire dépassent ceux de la RAM.
Exemple un vol Fès Paris Orly aller retour sur la RAM en janvier/février 160€ TTC (190€ Ryanair depuis Beauvais) ou en mars pour moins de 200€ TTC (180€ Ryanair), compte tenu des prestations offertes par la RAM (bagage 20kg gratuit, place réservée, collation gratuite à bord....) le low-cost apparaît aujourd'hui comme bien trop cher.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire