RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

mardi 30 juin 2020

Maroc: un été sans touristes étrangers ?


Nador: plage déserte / Riad Souafine 2020

 L'été 2020 ne ressemblera à aucun autre c'est une évidence. 
Covid 19 bouleverse la donne partout dans le monde.Le Maroc ne fera pas l'exception.

Le suivi des contaminations dans le royaume  montre depuis 15 jours une recrudescence du nombre de cas de contamination essentiellement dus à des clusters importants surtout dans les régions de Tanger et de Kenitra ainsi qu'à l'augmentation des tests pratiqués dans tout le royaume.
La majorité des nouveaux cas sont sans symptôme et le nombre de décès reste heureusement très bas.

Le déconfinement progressif ne semble pas provoquer une explosion des contaminations.
La vie quotidienne des marocains commence à retrouver un peu de normalité avec un prudent redémarrage de l'économie. 
La reprise des vols internes est effective depuis quelques jours.

Seuls les métiers du tourisme échappent encore à la reprise alors même que l'Etat s’apprête à débrancher les perfusions qui les ont aidés à survivre.

Le Ministère du Tourisme a simplement lancé une bouée de sauvetage, au travers du mirage du tourisme interne, à laquelle quelques professionnels désespérés se sont accrochés mais qui concrètement ne permettra pas de sauver le secteur.



En effet la crise aura appauvri les marocains, rares seront ceux qui pourront se "payer" des vacances cet été alors que l'Aïd el Kebir approche et que la rentrée scolaire plombera les familles.
Bien sûr les hôtels des stations balnéaires devraient attirer un peu de monde mais au prix de baisse drastique des tarifs, sans rentabilité, juste pour sauver quelques meubles...

Pour les autres ? Le désastre se profile. 
Qui peut imaginer que le marché local  délaissé depuis des décennies soit à même, en pleine crise, de remplir les hôtels et Riads des médinas ? 
Un marché cela se construit sur des années pas en deux semaines !

De plus les conditions sanitaires imposées aux établissements hôteliers sont draconiennes, si elles peuvent rassurer les voyageurs d'affaires, elles n'ont rien d'attirant pour les vacanciers.
Prise de température à tous moments, port du masque, contacts humains prohibés, désinfections permanentes (des mains, des pieds, des bagages...), distance physique, piscines fermées (dans certaines régions) sont des mesures qui sur le papier peuvent être utiles mais dont la mise en pratique transforme les vacances en cure  dans un sanatorium.

Autant rester chez soi ou aller dans la famille voire louer une villa bord de mer dans l'informel !

Quant à l'ouverture des frontières toujours aucune information officielle ne filtre. Les professionnels ont beau supplier le ministère de communiquer..... le flou reste total.

A ce jour les rares informations qui circulent relèvent du "On dit que...":
* ouvertures des frontières à partir du 11 juillet
* test Covid négatif réalisé avant l'embarquement
* prise de température à l'arrivée avec risque de mise en quarantaine si la température est supérieure à 37,2°
* quarantaine systématique pour tous (9 jours à l'hôtel en pension complète aux frais des voyageurs) avec tests PCR

Si ces informations étaient confirmées aucun touriste étranger ne fera le voyage au Maroc cet été.

Plus le gouvernement tarde à clarifier sa position plus il pénalise les professionnels, ampute son économie et devra assumer les licenciements massifs qui ne pourront être évités dans ce secteur.



Pendant que le Maroc se tétanise et se replie sur lui même, les autres destinations prisées du pourtour méditerranéen sont en ordre de marche et s'apprêtent à accueillir les estivants. L'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Grèce, la Turquie et la Tunisie mettent tout en oeuvre pour sauver leur industrie touristique et damer le pion au Maroc.

Nous attendons (espérons) des précisions sur les conditions de voyages et d'entrées des étrangers aux alentours du 10 juillet et nous vous les diffuserons aussitôt bien qu'à cette date il sera bien tard pour organiser un séjour estival...
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire