RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

lundi 4 mai 2020

Maroc: Bilan Covid 19 au 4 mai 2020


Médina de Fès / Riad Souafine 2020
Deux mois après le premier cas de Covid déclaré au Maroc,  les chiffres publiés par le ministère de la santé confirment les tendances positives de l'évolution de l'épidémie.

Au 5 mai 2020: 5000 cas confirmés et 177 décès enregistrés.
La progression des nouveaux cas est de 1,98% en 24 heures soit un doublement des cas en 17 jours au lieu d'une moyenne de 9 jours (Bilan du 20 avril).
Le pourcentage de décès par rapport aux nombre de contaminés descend à 3,54%.
Le nombre de décès ramené à la population est de 5,36 par million d'habitants soit un des plus faible du bassin méditerranéen et 20 fois moins que la plupart des pays européens.

Les éléments qui peuvent en partie expliquer ces données sont multiples et tiennent aux procédures mises en place par le Maroc:

Sociales:

- fermeture totale des frontières 10 jours après le premier cas importé
- état d'urgence sanitaire avec fermetures des écoles, cafés, restaurants, hammams, mosquées etc... 
- couvre-feu sur tout le territoire et renforcé pendant le mois de ramadan 
- réquisition de toutes les unités textiles industrielles ou artisanales pour la fabrication des masques de protection avec à ce jour une production de 7 millions de masques/jour
- obligation du port du masque en tous lieux

Sanitaires:
- isolement de toute personne contaminée, tests des personnes contacts
- traitement systématique de tous les malades selon le protocole du Pr Raoult de l'IHU de Marseille  (hydroxychkoroquine + azythromycine)
- prescription de corticoïdes pour les malades en réanimation

Le Maroc est loin d'être un pays riche et c'est peut-être une chance. 

La prise de décision en urgence est plus rapide car les risques, politiques et sociaux, dépassent largement ceux de la crise sanitaire. 
Il y a moins de niveaux décisionnaires qui s'ils ne paralysent pas les administrations des pays riches ralentissent fortement la mise en oeuvre des actions.
Il en est de même pour les décisions d'ordre médical qui sont appliquées sans délai, en dehors des batailles d'égo des "scientifiques" comme on a pu le voir en France et loin des pressions des "grands laboratoires" pour qui le marché local n'est pas une source de profit financier.

Le Maroc ne s'est pas posé de question, il a traité sans attendre les résultats d'études cliniques randomisées contre placebo sur des cohortes de milliers de patients !

Il a traité tous les malades car il eut été immoral de ne rien faire, de créer volontairement des pertes de chances. 

Pour le moment l'épidémie est maîtrisée, elle décroit même, le nombre de décès est remarquablement bas et l'on peut raisonnablement imaginer qu'elle s'éteigne d'ici à l'été.

D'ailleurs sans attendre la fin de l'épidémie dans le monde, plusieurs états ou hommes politique mettent en avant la qualité de la riposte marocaine face au coronavirus comme ils soulignent celles de pays comme la Corée du Sud, de Taiwan, du Vietnam ou de Singapour.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire