RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

mardi 10 avril 2018

Sefrou: face cachée peu reluisante


Cascades de Sefrou / Riad Souafine 2018

Par un maussade dimanche d'avril faire une petite ballade dans la région de Sefrou c'est assurément s'éviter les hordes de touristes, admirer les premiers arbres fruitiers en fleurs, amandiers et pêchers, lavés par les pluies continues de ce printemps.

Pêchers / Riad Souafine 2018
Fleurs d'amandiers / Riad Souafine 2018
Vérifier que les eaux de la cascade de Sefrou coulent à flots. C'est bien le cas:

Cascades de Sefrou / Riad Souafine 2018
Sefrou, petite bourgade à quelques kilomètres de Fès offre une visage plein de charme,  pimpant et propre dans ses abords. Les murailles et portes d'accès de sa minuscule médina sont rénovées et entretenues.

Les murs des ruelles essaient de se donner un air de "Chefchaouene" en se parant de peintures bleues et blanches qui sourient aux visiteurs malgré le déluge.

Medina de Sefrou / Riad Souafine 2018
Medina de Sefrou / Riad Souafine 2018
La medina de Sefrou a cette particularité d'être traversée par un torrent à ciel ouvert alimenté par les eaux cristallines de la proche cascade.
Et c'est là que le portrait idyllique se gâte un peu. Les marocains ont encore tendance, pour certains, à voir dans les rivières et torrents des décharges à ciel ouvert.
C'est ainsi qu'en ce dimanche matin des femmes se rendent au bord du torrent pour y déverser leurs déchets ménagers pour le plus grand bonheur des dizaines de rats agglutinés sur les rives du torrent.


Torrent de Sefrou / Riad Souafine 2018

Décharge de Sefrou / Riad Souafine 2018
 Comment comprendre ce phénomène ? Est-ce une défaillance du système de collecte ?
A priori non, quand on voit combien les avenues de la cité ou les ruelles de la médina sont bien entretenues, aucune ordure ne jonche les sols, aucun détritus amassé dans les recoins, les nouveaux quartiers sont eux aussi bien tenus.
Il est évident qu'il s'agit là de comportements inciviques de la part des habitants de la médina.

Que faire ? Sensibiliser, éduquer !
Pourquoi ne pas organiser une journée "nettoyage" avec les habitants pour une prise de conscience un peu "choc" !

Et peut-être aussi un peu de répression en verbalisant les auteur(es) de ces lâchers sauvages d'ordures!

Ce qui est vrai pour Sefrou l'est tout autant pour quantité d'endroits magnifiques au Maroc que ce soient les plages du littoral ou les lieux de pique-nique en pleine nature.

Pour conclure sur une note positive et optimiste, le Maroc s'est lancé dans la guerre contre les sacs plastiques et cela fonctionne (malgré quelques fraudes persistantes).
En un an ces fameux sacs qui étaient incontournables et mitaient les paysages même les plus reculés avaient quasiment disparu !
Le chemin sera long pour un comportement responsable de la part de toute la population.

Riad Souafine 2018

2 commentaires:

  1. very nice blog, all the information is provided nicely and really a good site to read. I really admire your work, and thoughts, I also have a blog where I share the tutorials of programming to help the students to learn new programming skills, please have a look at it Four JavaScript examples for free and do suggest me to improve it.
    and keep posting the best articles, I am regular visitor of your site.
    Best Regards

    RépondreSupprimer
  2. J'avais déjà pointé ce problème qui, hélas, ne se cantonne pas juste au Maroc mais a également envahi la Méditerranée...et ses côtes.
    Marseille est reconnue comme étant une ville salle.
    Éduquer c'est bien mais un peu de bonne volonté suffirait parfois.

    RépondreSupprimer