RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

samedi 21 juillet 2012

RAMADAN KARIM


 



Samedi, 21 juillet, premier jour de Ramadan au Maroc. Nous souhaitons à nos amis marocains un heureux mois de Ramadan.
Au Maroc mais aussi en Mauritanie, c'est l'observation visuelle directe qui défini ou pas le début du mois sacré de Ramadan contrairement à beaucoup d'autres pays musulmans qui se basent sur l'astronomie pour annoncer cette date. Ce qui explique ce décalage de 24h.
La pratique du jeûne, obligatoire au Maroc, s'inscrit depuis l'origine dans une démarche de recherche et d'approfondissement du spirituel que l'abstinence diurne doit favoriser.
Le sentiment religieux devient donc plus prégnant pendant cette période et modifie voire exacerbe les comportements des gens dans leur vie quotidienne.
Le Ramadan moment important de la vie des musulmans est aussi un phénomène social majeur car il resserre les liens familiaux surtout au moment du ftour (rupture du jeûne). De nombreux marocains émigrés choisissent cette période pour revenir au payx d'origine et vivre en famille cet évènement.
Pour les étrangers se trouvant au Maroc pendant Ramadan ce n'est pas la meilleure configuration pour faire du tourisme. La situation dépend des villes du Maroc que l'on visite, à Agadir, Marrakech ou Essaouira ce sera différent de Rabat ou Casablanca ou encore de Fès la plus religieuse des cités impériales.
Même si dans la majorité des grandes villes l'étranger pourra trouver en cherchant bien un lieu où se restaurer en journée, il n'en sera pas moins isolé du reste des gens du pays, il devra vivre et ressentir sa "différence" sans pour autant provoquer.
Ramadan tombe en période estivale et le balnéaire qui attire de nombreux touristes étrangers ou marocains se voit privé de ces derniers, car il n'est pas d'usage pour un musulman de se dénuder et de se baigner pendant le mois sacré. Résultat, les étrangers se retrouvent quasiment seuls sur les magnifiques plages de l'atlantique à la méditerranée ! Revers de la médaille, en dehors des hôtels club aucune animation ou activité nautique n'est possible, les jets skis sont remisés, les cafés fermés dans la journée et mieux vaut prévoir son pique-nique si l'on a l'intention de passer la journée sur la plage.
Dans le Maroc rural alors là .... en dehors du petit épicier local qui peut fournir pain et boite de thon en conserve pour se faire un sandwich, il ne faut pas espérer trouver le moindre café ou restaurant d'ouvert.

Le mois de Ramadan, du fait des privations qu'il impose est aussi une période où l'irritabilité des gens est à son paroxysme. Cela se traduit par une augmentation des accidents de la route (surtout dans l'heure qui précède le ftour), des agressions verbales et physiques et plus généralement par un ralentissement de toutes les activités humaines.

 


Pour les touristes vivre l'expérience du ftour dans une famille marocaine restera un souvenir marquant.
Les tables du ftour sont garnies à profusion, bien au delà de ce que l'on pourra dévorer. Jus d'orange, lait, dattes, chbakia, ouef dur, galettes et crêpes, briouates et thé. La liste des plats peut être encore plus longue chez les familles plus aisées.
Deux ou trois heures après le ftour suit le repas lui aussi largement garni avec salades marocaines et tajines.
Enfin avant le lever du soleil, les plus prévoyants ou les moins fatigués prennent une dernière collation, eau, jus, lait et fruits, de quoi tenir la longue journée qui s'annonce.
Vivre une nuit de ramadan permet de mieux comprendre les difficultés des gens à pouvoir se comporter normalement et avec énergie dans la journée.

Voyager au Maroc pendant ramadan demande donc compréhension et tolérance de la part des touristes et à cette condition le voyage sera une réussite.
Tous ceux pour qui vacances d'été rime avec relâchement, fiestas et délires en tous genres seront mieux inspirés de se diriger sur la Costa Brava ou autres iles de type Ibiza !