RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

vendredi 26 février 2021

Maroc: Vaccination Covid exemplaire grâce au 1717

 

 

Médina de Fès / Riad Souafine février 2021

A Fès, comme dans tout le Royaume, la campagne de vaccination de la population bat son plein et atteint même des records.

A ce jour plus de 3 millions de marocains et de résidents étrangers ont reçu au moins leur première dose du vaccin Covidshield d'Astra Zeneca. La seconde injection est automatiquement programmée 28 jours après la dose initiale.

Avec plus de 10% de la population marocaine âgée de plus de 18 ans vaccinée le Maroc se place en tête des pays du continent Africain dans la lutte contre cette épidémie.

Alors que nos voisins européens rencontrent des difficultés multiformes pour mener à bien leurs campagnes de vaccination, entre les livraisons de vaccins erratiques, les tâtonnements sur les qui et comment vacciner et les avis souvent contradictoires des médecins qui se succèdent sur les chaînes télé d'infos, le Maroc a fait le choix de la simplicité, de la modestie et de l'efficacité !

Ici pas besoin d'applications sophistiquées, de Stop Covid ou de Doctolib sans réponse pour obtenir un rendez-vous.

Les marocains concernés ont juste à envoyer par SMS (même pas par un smartphone) leur numéro de Carte Nationale ou de Résident au 1717 et ils reçoivent aussitôt un SMS de confirmation avec une date de rendez-vous au centre de vaccination le plus proche de chez eux !

Plus simple on ne sait pas faire !

Tous les marocains sont inscrits sur une liste globale de vaccination avec leur numéro de CIN et sont rattachés à un lieu défini, qui peut-être un dispensaire, un gymnase ou n'importe quel espace, réaménagé en centre dédié à la vaccination.

Centre de soin Blida / Riad Souafine 2021

Après la première dose injectée, il suffit de faire à nouveau le 1717 et la date du second rendez-vous est immédiatement communiquée.

Le système est si bien rodé qu'il permettra très rapidement de vacciner 500 000 personnes par jour, l'objectif étant d'avoir achevé la campagne avant le mois de Ramadan qui doit commencer vers le 12 avril prochain.

Après avoir débuté par les personnes âgées, les professionnels essentiels, c'est au tour des personnes de 60 à 65 ans d'être concernées.

L'adhésion de la population à cette campagne de vaccination est remarquable. 

La diffusion des images de Sa Majesté le Roi Mohamed VI se faisant inoculer le vaccin en son Palais de Fès a largement contribué à favoriser l'engagement populaire pour cette démarche citoyenne qui permettra à tous de retrouver bientôt une vie normale.

Il est vrai aussi qu'au Maroc il y a peu de gens, réfractaires par principe ou adeptes des théories complotistes, qui préfèrent laisser la vaccination aux autres pour être eux mêmes protégés.

Sauf qu'ils seront peut-être obligés de se faire vacciner si les passeports sanitaires s'imposent.

Déjà le Maroc opte pour cette démarche car si la vaccination n'est pas obligatoire elle sera nécessaire pour demain pouvoir se déplacer d'une région à l'autre du pays.

Lors de l'injection de la deuxième dose il est attribué un QR code vaccinal qui servira de "laisser-passer" aux personnes vaccinées.

Des pays tels que la Grèce ou Israël ont déjà acté le principe du passeport sanitaire et des compagnies aériennes se préparent à emboiter le pas. L'Europe ne tardera pas à le mettre en place dès qu'elle aura pu vacciner massivement.

En attendant ces jours meilleurs que nous espérons tous et pour se donner tous les moyens d'y parvenir, le Maroc a pris au fil des mois des mesures draconiennes, la dernière étant la fermeture totale des frontières avec des pays européens. 

L'enjeu pour le Maroc est d'éviter au maximum la diffusion des nouveaux variants alors que sur son territoire l'épidémie est en passe d'être surmontée avec une baisse fulgurante et durable des nouveaux cas de contamination et la vaccination en cours.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire