RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

mardi 30 mars 2021

Le Maroc se protège toujours plus

 

Aéroport Fès Saiss / Riad Souafine 2021

 A compter de ce mardi 23 h le Maroc interdit les vols de et vers la France et l'Espagne.

La RAM et Air Arabia ont prévu d'augmenter leurs fréquences de vol dans les deux sens pour ces destinations afin de permettre à un maximum de personnes de rentrer avant le blocage total.

Les tests PCR normalement obligatoires pour prendre l'avion ne seront pas exigés aujourd'hui et ils seront réalisés dans les aéroports d'arrivée.

Depuis un mois le Maroc a fermé la plupart de ses liaisons avec plus de 37 pays ciblés.

La quasi totalité des pays européens étaient sous ce régime exceptés la France et l'Espagne pourtant parmi les plus touchés par l'épidémie ce qui surprenait tout le monde.

Ces mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid visent à protéger le Maroc de la diffusion incontrôlée des nouveaux variants du virus dont le britannique qui a malheureusement déjà commencé à se répandre sur le territoire comme à Dakhla où un cluster de 40 contaminations à ce variant a été détecté hier entraînant la fermeture totale de la ville pendant trois jours.

L'approche des vacances de Pâques en France et en Espagne où résident de nombreux marocains ainsi que le Ramadan qui débutera ce 12 avril ont certainement justifié ces mesures de re-fermetures du ciel marocain afin d'éviter l'arrivée des MRE.

Sage précaution en cette période à haut risque. 

Le niveau des nouvelles contaminations au Maroc qui n'a cessé de baisser depuis février est reparti légèrement à la hausse ces deux dernières semaines passant de 6000 cas par semaine fin janvier à 2500 début mars et près de 3000 la semaine dernière.

Le nombre de décès s'est lui aussi effondré passant de 125 par semaine fin janvier à 31 la semaine dernière.

La campagne de vaccination bien que ralentie par manque de doses disponibles porte ses fruits notamment sur la population âgée.

Rien n'est gagné à ce stade et tout peut se mettre à flamber si les mesures de préventions se relâchent trop vite.

Le mois de Ramadan représente un risque majeur car il est habituellement vécu comme un mois de partages, de rencontres familiales, de vie sociale renforcée et donc de propagation du virus.

A ce jour aucune mesure spécifique n'est annoncée par le gouvernement. 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire