RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

vendredi 29 janvier 2021

Maroc: Covid 19 et vaccination

 

Oleg Zinger coll privée / Riad Souafine 2021

 Avec plus d'un mois de retard sur les prévisions, le Maroc a débuté hier la campagne de vaccination anti-Covid.

C'est le Roi Mohamed VI qui lança l'opération en se faisant vacciner en son palais de Fès comme le montre la vidéo ci-dessous.

 

Le Maroc a fait le choix dans un premier temps de valider les vaccins d'Astra Zeneca et de Sinopharm dont on ne sait s'il s'agit de celui développé à Wuhan ou à Pékin.

Le Maroc a commandé 66 millions de doses dont 46 millions du vaccin de Sinopharm  et 20 millions de celui d'Astra Zeneca. Ce qui serait largement suffisant pour vacciner la totalité de la population du pays (environ 36 millions d'habitants).

Les premiers lots de vaccins sont arrivés ces derniers jours. Selon la presse le Maroc aurait reçu  2 millions de doses du vaccin d'Astra Zeneca fabriqué en Inde et 500 000 doses de la part de Sinopharm, de quoi vacciner 1 250 000 personnes puisque il faut 2 doses pour obtenir une efficacité maximale.

Astra Zeneca malgré quelques zones d'ombres a communiqué à la communauté scientifique des données détaillées sur son vaccin qui atteste d'une efficacité de plus de 70%, contrairement au laboratoire Sinopharm qui n'a à ce jour présenté aucune donnée détaillée sur son (ses) vaccins.

Les seuls chiffres réellement vérifiables pour Sinopharm sont ceux du résultat de l'étude de phase 3 menée au Brésil et qui font état d'une efficacité borderline de 50.3%. Sachant que l'OMS ne valide un candidat vaccin que si son efficacité est au moins égale ou supérieure à 50%.

La campagne de vaccination au Maroc va se dérouler en plusieurs étapes selon les disponibilités des doses.

Les premières populations cibles sont les personnels des armées et forces de l'ordre, des personnels de santé et ceux du corps enseignant puis les personnes âgées de plus 75 ans, pour ensuite concerner l'ensemble des marocains et des résidents de plus de 18 ans.

La vaccination sera totalement gratuite pour tous.

Malgré les réserves que certains émettent quant au choix des types de vaccins il n'en demeure pas moins que compte tenu de la situation cette campagne qui vise à nous protéger au mieux est nécessaire.

De plus vu la rapacité et l'égoïsme des pays développés qui tentent de s'accaparer les vaccins ARN de premier choix (95% d'efficacité) et qui piétinent sans vergogne tout principe de solidarité et de partage, le Maroc a eu la clairvoyance d'anticiper et de très vite se positionner pour obtenir la garantie de livraison de doses des vaccins plus accessibles, moins onéreux et surtout ne nécessitant pas d'investissement hors de portée pour la chaîne logistique.

La vaccination démarre donc mais où en est l'épidémie aujourd'hui ?

Si l'on en croit les chiffres publiés quotidiennement par le ministère de la santé, l'épidémie serait en phase de recul.

Depuis le 16 janvier la moyenne des nouveaux cas quotidien se situe en dessous de 1000. Cette baisse s'est amorcée depuis  le 9 décembre (4096 cas). De même et peut-être plus significatif le nombre de décès à suivi la même pente descendante avec une moyenne de 20 décès quotidien contre 50 en décembre.

 

Janvier 2021 un déjeuner au restaurant à Fès / Riad Souafine

Au vu des comportements "insouciants" de la majorité des marocains face au Covid, à l'absence de gestes barrières et qui mène une vie qui rendrait jaloux les pays "d'en face", on dirait que la page est peut-être tournée....

Quand demain les chercheurs feront l'analyse de cette crise sanitaire nul doute qu'ils se pencheront sur les mystères de la santé des marocains et plus généralement des africains chez qui il faut bien le constater la pandémie a fait peu de dégâts sanitaires (en dehors de l'Afrique du Sud) par rapport aux autres continents.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire