RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

mardi 24 mai 2016

Rabat: Création de la FNRMH


FNRMH / SOUAFINE 2016

Ce 24 mai 2016 s'est constituée à Rabat la Fédération Nationale des Riads et Maisons d'Hôtes du Maroc.
Le projet de cette création remonte à quelques années déjà et son aboutissement aujourd'hui est le fruit de nombreuses réflexions menées par les différentes associations régionales de Maisons d'Hôtes.

Le Maroc est le pays qui à ce jour a su réellement développer cette forme particulière d'hébergement touristique et la professionnaliser sans qu'elle soit pour autant totalement reconnue et acceptée comme telle.
Le Maroc recense actuellement plus de 2500 Maisons d'Hôtes dont les plus fortes concentrations sont sur Marrakech et Fès.

La récente loi Tourisme n'a malheureusement pas pris toute la dimension spécifique de l'accueil en Maisons d'Hôtes et a créé un amalgame avec les hôtels.
Devant cette situation, les associations de Marrakech, Fès, Ouarzazate et Rabat ont souhaitées se regrouper en Fédération afin d'apporter sa contribution au développement touristique du Maroc, bientôt rejointe par l'association du Nord, Tanger, en constitution.

Les défis qui attendent la FNRMH sont nombreux, le premier d'entre eux est la lutte contre l'activité informelle et illégale qui aggrave les effets de la crise du secteur et qui donne une mauvaise image du Maroc par la piètre qualité des prestations qui sont fournies dans ces établissements illégaux.

vendredi 20 mai 2016

SEFROU: Fêtes des Cerises 2016

Riad Souafine 2016
Fidèle à la tradition la ville de Sefrou célèbrera le Festival des Cerises du 26 au 29 mai 2016.
Défilé de chars fleuris et élection de Miss Cerisette sont bien entendu au programme.
Visiteurs de passage à Fès, surtout n'hésitez pas à faire une escapade dans cette petite bourgade au charme d'antan située à quelques kilomètres seulement.
Loin des paillettes du Festival des musiques sacrées de Fès celui de Sefrou nous plonge dans la bonhomie et la joie de vivre ... tout simplement.

lundi 9 mai 2016

Festival de Fès: annulations en séries

Résultat de recherche d'images pour "pluie maroc"
yabiladi.com

La pluie et le froid auront eu raison des concerts de ce dimanche, qu'ils soient gratuit comme celui de Boujloud ou payants comme à Jnan Sbil et Bab Makina, le mauvais temps aura plus que perturbé les artistes et les spectateurs. Festivaliers déçus et douchés ont déserté les lieux scandalisés par le peu de cas que les organisateurs ont tenus quant aux artistes et au public. Aucun plan B de prévu, places non remboursées et aucune information sur une éventuelle ré-programmation. L'après midi à Jnan Sbil, micros en pannes, un parasol de café monté tardivement pour vaguement protéger la chanteuse.
Le soir à Bab Makina le concert de Hindi Zahra et Soungare est annulé tout simplement et tant pis pour ceux qui ont payé 50€ ou 60€ la place!
Ce n'est pas digne d'une 22ème édition d'un festival de renommée internationale.
Incompréhensible car les prévisions météo étaient pourtant connues au moins quinze jours avant le début du festival et aucun des organisateurs n'a envisagé ne serait-ce que la location de chapiteaux pour Jnane Sbil par exemple.
Personne ne peut prétendre commander le temps mais rester sans rien faire ne relève pas de la fatalité c'est de l'incompétence au mieux ou de l'insouciance au pire.
Ce soir et jusqu'à mercredi, les concerts auront lieu dans des sites couverts.

Jeudi et vendredi la pluie sera toujours d'actualité que va-t-il se passer ?

Depuis des années dans ce blog nous essayons de rendre compte fidèlement et en toute indépendance des manifestations du Festival de Fès. La déception de ce mois de mai 2016 n'en est que plus amère encore.
Heureusement que nous conseillons toujours à nos clients venus de l'étranger pour le festival de ne surtout pas acheter le pass (plus de 300€) et de ne prendre leur billet qu'au dernier moment au moins les risques sont minimisés.

dimanche 8 mai 2016

Festival Musiques Sacrées 2016

event_picture_06
fesfestival.com

Cette 22ème édition du Festival des Musiques Sacrées de Fès a débuté sous un climat automnale, pluies et froid sont malheureusement de la partie et devraient persister jusqu'en fin de semaine prochaine. Le choix du Jardin Jnan Sbil comme lieu des concerts de l'après-midi ne s'avère pas judicieux car il ne permet pas d'alternative quand les averses arrivent. Bon nombres de fidèles du festival regrettent le magnifique espace qu'offrait le Musée Batha et son chêne séculaire.

Cette saison l'Inde est à l'honneur (voir programme) mais c'est surtout la technique qui fait un saut qualitatif avec des projections visuelles de toute beauté.

La fréquentation semble résister mais l'on constate une forte baisse des festivaliers étrangers confirmée par la baisse du taux d'occupation dans les établissements classés de la médina. Depuis 10 ans c'est en effet la première année où tous les Riads officiels ont encore des disponibilités cette semaine.