RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

jeudi 31 décembre 2015

Fès: nuit de la St Sylvestre à Souafine

Riad Souafine 2015
L'année 2015 s'achève ce soir et Souafine s’apprête à vivre son neuvième réveillon.
Plus intime que les fois précédentes car la période agitée que nous connaissons a rendu plus frileux la communauté des voyageurs. Malgré tout cette dernière  semaine a connu une forte affluence et nos invités, les intrépides, ont été comblés par Fès et le Riad Souafine.

Traditionnellement le 31 décembre le dîner de Souafine réuni à la fois nos invités mais aussi, Jalal, Hassan et sa famille. Tous ceux qui tout au long de l'année assurent par leur présence, leur savoir faire et leur extrême gentillesse, la qualité de séjour de nos clients.

Au menu de ce soir,  fusion des saveurs et des terroirs:

Velouté de topinambour au Yuzu

Huîtres de Oualidia n° 0

Saumon gravlax de Souafine

Foie gras du Sud-Ouest

Trou Normand version Limoncello

Gigot d'agneau de l'Atlas  Terre / Mer
Fricassée de pomme de terre du Saïss et poêlée de cèpes du Rif

Succès aux pistaches d'Iran et framboises de Larache

Flûte Roederer de Minuit

Riad Souafine 2015

mardi 22 décembre 2015

Fès, Riads non classés




Le très sérieux quotidien économique marocain, "L'Economiste", dans son édition du 21 décembre, aborde le dossier des Riads et Maisons d'Hôtes non classés de la Médina de Fès.
Nous avons déjà rendu compte ici même des risques encourus par les touristes qui réservent leur hébergement sur des sites tels que Booking ou Esxpédia pour ne citer que les plus connus.
Résultat de recherche d'images pour "leconomiste.com"
Article paru dans l'Economiste du 21 décembre 2015

FÈS: LES PROPRIÉTAIRES DES MAISONS D’HÔTES INQUIETS ILS DÉNONCENT LA CONCURRENCE DÉLOYALE DES RIADS NON CLASSÉS 
POUR EUX, LES ONLINE TRAVEL AGENCY ENCOURAGENT L’INFORMEL 

Haro sur les agences de voyages et de réservation en ligne. Les hôteliers de Fès ne mâchent pas leurs mots quant aux surnoms dont ils les affublent, les qualifiant à l’unanimité de concurrents plus que déloyaux. «Toutes ces Online Travel Agency (OTAS) contribuent à grossir les rangs des fraudeurs», matraque Farid Lahlou, président de l’Association des riads et maisons d’hôtes de Fès (ARMH).


 «Nous commençons à le penser car, depuis des années, nous n’avons cessé d’alerter ces sites sur le fait qu’ils commercialisent en ligne des établissements non classés et qu’ils font courir des risques aux clients de ces riads ou maisons d’hôtes non reconnus par le ministère du Tourisme marocain», martèle-t-il. 

Selon lui, la réponse de ces sites, très connus au demeurant, serait toujours la même arguant qu’ils ne sont pas responsables de l’état de la réglementation en vigueur et que c’est au pays de faire le ménage. Ils se retrouvent donc souvent à commercialiser des établissements non conformes aux lois.  Pour les professionnels, ces agences de voyages virtuelles se sucreraient «avec des commissions juteuses prélevées sur les réservations en ligne, de 17 à 25%, voire 30%, toutes payées à l’étranger». 

«Pour la médina de Fès, à ce jour, sur les principaux sites connus, près des deux tiers des riads ou maisons d’hôtes mis en ligne ne respectent pas les normes!», constatent les adhérents de l’ARMH. Ils qualifient cette situation d’«énorme scandale». Surtout en ces temps troublés. Car, selon eux, «les maisons non autorisées font courir un risque sécuritaire non négligeable aux touristes». 

Pourtant, la loi marocaine est claire et connue de tous: «Un hébergement touristique doit, en plus d’avoir une autorisation d’exploiter délivrée par la commune, faire l’objet d’une décision de classement». Ce dernier document est le seul qui rende légale l’activité d’hébergement touristique. 
A Fès, des dizaines d’autorisations de complaisance ont été octroyées, en 2011, quand la ville succombait à peine à la mode des maisons d’hôtes. Ce qui a encouragé le non-respect des normes architecturales, d’hygiène et de sécurité ainsi que les pratiques délictueuses de fraude à la TVA, fraude aux taxes de séjour et à la taxe de promotion touristique, non-déclaration des personnels à la CNSS ou sous-déclaration des salaires… 

Aujourd’hui, le nombre d’établissements non classés est majoritaire en médina. «Ils  pratiquent des tarifs si bas qu’ils constituent une concurrence totalement déloyale car impossible à tenir par les riads classés et réputés. Certains viennent de mettre la clé sous le paillasson, d’autres sont obligés de licencier du personnel», souligne Lahlou. 

Concrètement, pour un touriste qui cherche un établissement sur Internet, il est totalement impossible de faire la différence sur ces portails entre un riad non classé à 20€ et un classé à 100€. En plus, les sites de réservation en ligne ne vérifient pas la réalité et la qualité des établissements qu’ils proposent. Beaucoup de ces maisons non classées mettent en ligne des photos qui ne correspondent pas à la réalité, l’hygiène y est plus que douteuse. 

Il suffit de lire les commentaires et avis des clients à leur retour: «Riad impossible à trouver, photos non conformes, ménage non fait dans les chambres, literie envahie de punaises ou de puces, arnaque sur les prix, aucun personnel présent la nuit, etc…».  Bref, des commentaires qui nuisent à l’image de la médina de Fès». 

Résultat: «Toute l’activité risque d’être compromise, si elle ne l’est pas déjà», avertit la corporation. Face à cette situation, l’ARMH de Fès propose un plan d’action immédiat avec un contrôle systématique de tous les établissements recevant des touristes, et une mise en demeure de régularisation des maisons d’hôtes non classées. Elle a adressé, à ce titre, un courrier au nouveau wali, Essaid Zniber, lui demandant la fermeture des maisons prêtes à louer dont l’autorisation serait postérieure à 2010, à moins qu’elles ne soient incorporées dans un cadre légal et se plient aux obligations incombant au secteur dans un avenir immédiat. Restera-t-elle lettre morte? 

Agressions et arnaques aussi.
Les «hôtes» des maisons non classées sont souvent victimes d’arnaques ou d’agressions. Pour ce dernier volet, il faut noter que les touristes allemands agressés, fin octobre, séjournaient justement dans l’un de ces riads. D’où d’ailleurs le cri d’alarme de l’ARMH. Pour son président, «qui dit établissement non classé et donc illégal, dit aussi absence de fiches de police ou non-déclaration de toutes les arrivées, ce qui fausse les statistiques touristiques de la ville et rend impossible le contrôle des personnes ou leur sécurité. Ceci, au moment où les autorités viennent d’exiger le déploiement de vigiles, l’installation de portiques de sécurité et caméras de surveillance dans les hôtels de Fès, afin de contrôler l’accès aux établissements touristiques à l’occasion du réveillon. Une demande ferme qui intervient après l’arrestation d’une cellule terroriste qui prévoyait d’attaquer les sites touristiques de Fès et d’autres villes, à la veille du Nouvel an.
 

La police lance un numéro d’urgence difficile à retenir!
Depuis le vendredi 18 décembre, il est désormais possible d’appeler la préfecture de police à Fès pour signaler une situation ou un comportement dangereux (agression, colis suspect). Il s’agit d’un numéro d’urgence joignable 24h/24 et 7j/7. «Le numéro d’alerte est le 0535941718», annonce Essaid Zniber, le wali de la région Fès-Meknès aux hôteliers de la ville de Fès. 

Ces derniers déplorent toutefois «la mise en service d’un numéro d’appel difficile à retenir». «Il aurait fallu prévoir un numéro vert ou un canal à 4 chiffres seulement, d’autant plus qu’il s’agit d’appel d’urgence…», expliquent-il. En tout cas, le wali les a sommés d’installer des portiques de sécurité dans leurs établissements avant le 20 décembre. Passé ce délai, ils n’auront plus la possibilité de programmer la célébration des fêtes de fin d’année. Cette mesure est de mise également dans les boîtes de nuit. «Car, le risque d’attentat est bien réel», précise le responsable. 

De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI http://www.leconomiste.com/article/981911-fes-les-proprietairesdes-maisons-d-hotes-inquiets

 

vendredi 18 décembre 2015

FES: NOUVEL AN SECURITAIRE


Réunion Willaya / Riad Souafine 2015

Des mesures exceptionnelles sont prises au Maroc au niveau sécuritaire pour la nuit de la St Sylvestre.
Lors d'une réunion organisée par Monsieur le Wally de Fès qui regroupait l'ensemble des représentants des professionnels du tourisme de la ville, des consignes de sécurité ont été annoncées pour que la nuit du 31 décembre se déroule dans la plus totale sérénité.

Ces mesures concernent tous les établissements, Hotels, Riads  ou restaurants, qui organiseront une soirée festive lors du réveillon de fin d'année avec animation musicale et/ou spectacle.
Seuls les établissements équipés de portique de détection, de caméra et de vigiles filtrant les entrées pourront accueillir des convives.

Le but étant de permettre à tous de vivre pleinement cette soirée en réduisant au maximum les risques.

Des mesures similaires seront mises en place partout dans le Royaume.

Déjà les barrages filtrant aux entrées des villes ou sur les routes sont plus nombreux et les contrôles des véhicules plus systématiques qu'auparavant.

Le Maroc qui a été récemment classé parmi les pays les plus sûrs de la planète se mobilise sans relâche pour assurer à ses citoyens une sécurité maximale. D'ailleurs ses mesures sont pleinement acceptées par tous, les équipes de surveillance (de type "vigipirate") omniprésentes dans les villes font partie intégrante de la vie quotidienne tout comme les contrôles renforcés aux aéroports et dans les lieux publics.
Depuis les évènements dramatiques qui se sont produits en France il y a à peine un mois chacun a compris que la violence peut frapper n'importe qui, n'importe où et que le repli sur soi n'est pas tenable et n'est en aucun cas un gage de sécurité. Nous devrons tous désormais apprendre à vivre malgré tout.
Voyager fait parti des besoins essentiels pour beaucoup d'entre nous.Il est bon de savoir que le Maroc met tout en œuvre pour que les touristes puissent encore vivre la magie du voyage.

dimanche 13 décembre 2015

Fès: esprit de Noël ?

Riad Souafine 2015
Cela peut surprendre mais à Fès aussi il y a comme un esprit de Noël depuis quelques jours.
Chaque année de nouveaux lieux se parent en cette période  de décorations venues d'ailleurs.
C'est principalement dans les magasins que les guirlandes et sapins font leurs apparitions.

Les grandes surfaces en tête consacrent de vastes rayons aux boules de Noël et sujets venus du Nord !

Borj Fez / Carrefour / Riad Souafine 2015
Borj Fez / Riad Souafine 2015
PAUL FES / RIAD SOUAFINE 2015

Ce n'est certes pas pour combler la communauté étrangère de Fès, ni même parce que les marocains se seraient subitement entichés d'une fête chrétienne mais "commerce" oblige le 31 décembre devient peu à peu une fête populaire où des familles offrent aux enfants des cadeaux tandis que d'autres vont fêter la nouvelle année grégorienne dans des hôtels ou restaurants "branchés".

D'ailleurs malgré la crise il faudra débourser pour un dîner de réveillon entre 90€ et 170€ par personne hors boisson.

Comme à Souafine, la majorité des Maisons d'Hôtes organisent un dîner spécial pour les fêtes, au tarif nettement plus abordable mais réservé à leurs clients.
Le sapin de Hassan / Riad Souafine 2015



jeudi 3 décembre 2015

AIR ARABIA: Fès / Toulouse

Afficher l'image d'origine


Enfin nos amis français du grand Sud-Ouest vont pouvoir  visiter Fès d'un coup d'aile et d'un seul.
Fini le long périple que la Royal Air Maroc offrait à un tarif délirant avec un stop à Casablanca.

Air Arabia ouvre dès la fin mars 2016 une ligne directe Toulouse / Fès les mardi et samedi, à des horaires plutôt sympathiques, départ de Toulouse à 11h35 et retour de Fès à 13h30.
Au niveau tarif .... il faudra compter environ 80€ aller/retour hors services additionnels.

Résultat de recherche d'images pour "toulouse"

Le printemps est la saison idéale pour séjourner à Fès, il semble que depuis l'annonce de cette nouvelle ouverture de liaison directe, les billets s'arrachent déjà.

Pour les toulousains mélomanes c'est aussi l'occasion de réserver à moindre coût vos billets d'avion pour participer au prochain Festival des Musiques Sacrées en mai 2016.

Depuis de nombreuses années les amis de Souafine venant de cette belle région rêvaient d'une liaison directe entre les deux cités, Air Arabia vient donc de les combler.

Résultat de recherche d'images pour "Fès"