RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

mardi 25 novembre 2014

Maroc: violentes intempéries dans le sud



liberation.fr

Les éléments se sont déchainés dans le sud du Maroc ces derniers jours provoquant de terribles inondations. Le bilan provisoire est de 32 morts et au moins 6 personnes disparues.
La région de Ouarzazate et celle de Guelmin ont été parmi les plus touchées.
Trois jours de pluies violentes ont noyées les régions du sud nécessitant la mise en œuvre d'importants moyens pour secourir les populations.. L'Espagne annonce qu'elle offre son assistance.

lavieeco.ma

vendredi 21 novembre 2014

Moyen Atlas d'Ifrane à Azrou


Lac Dayet / Souafine 2014

Nous proposons régulièrement à ceux de nos clients qui restent quelques jours à Fès de faire une escapade nature dans le Moyen Atlas.

Par une belle journée d'automne quitter l'agitation de la médina de Fès pour une ballade dans la toute proche nature c'est l'assurance de vivre une journée de contraste.

Les paysages différents se succèdent tout au long de la route entre Fès et Azrou. La plaine de Fès aux environs de Sefrou est le royaume des fruitiers, puis l'ascension continue en passant par Immouzer jusqu'à Ifrane que certains surnomment la "petite suisse" permet d'aborder les première pentes du massif.

La traversée d'Immouzer est une étape populaire, déjà les maisons datant du protectorat pour les plus anciennes ont remplacés les toits terrasses par des toits pentus plus adaptés aux chutes de neige.

Les nombreux lacs de la région peuvent être une étape pleine de charme pour profiter du paysage, faire une promenade le long des rives ou pourquoi pas une course sur de magnifiques chevaux.

Lac Dayet / Souafine 2014
Souafine 2014

La traversée d'Ifrane suscite bien des interrogations. Est-on bien au Maroc ? Les vertes pelouses tondues de frais, les trottoirs d'une propreté exceptionnelle, les maisons dont beaucoup sont de style européen ne font pas partie du paysage habituel que l'on connaît du Maroc.
Hassan II qui affectionnait cet endroit y avait fait édifier un palais de pierres grises qui domine toujours le village.
Cédraie Azrou / Souafine 2014

D'Ifrane l'on peut pour rejoindre Azrou en empruntant soit la route directe soit en faisant un petit détour par Michlifen, modeste station de ski et attraction des Fassis quand l'hiver est neigeux.
Ce détour permet de voir des paysages de toute beauté, de traverser la magnifique cédraie avant d'atteindre Azrou pour le déjeuner.
Dans la rue principale, face à la grande mosquée, de sympathiques gargotes proposent tajines et grillades pour quelques dizaines de dirhams. Notre préférence est celle qui porte le nom de "La Forêt". Serveurs souriants, couverts propres et tajine goûteuses bien que peu garnies en viande.

La petite médina d'Azrou mérite de s'y promener, aucun racolage touristique à craindre. Les maisons sont assez simples sans charme particulier mais donnent bien l'impression d'être dans un village de montagne.
Azrou / Souafine 2014
Azrou / Souafine 2014

Quitter Azrou par la route directe vers Ifrane permet de s’arrêter (passage obligé pour les touristes) au cèdre de Gouraud, un spécimen incroyable, mort depuis quelques années mais dont le squelette bien conservé justifie le détour. C'est aussi le royaume des singes magots, les derniers d'Afrique du Nord.
Ils sont nombreux à venir quémander fruits ou friandises.

Cèdre de Gouraud / Souafine 2014
Singe Magot / Souafine 2014

Sur le retour vers Fès, à la sortie d'Ifrane nous vous recommandons de faire un courte escale au Palace Michlifen car pour le coup le contraste est à son maximum. En effet passer des pauvres maisons d'Azrou à ce splendide palace dans son écrin de verdure ne laisse pas indifférent.

Hôtel Michlifen / Souafine 2014
Hôtel Michlifen / Souafine 2014
Hôtel Michlifen / Souafine 2014

jeudi 20 novembre 2014

Fès: jardin Jnan Sbil


Jnan Sbil / Souafine 2014

Le jardin public de Jnan Sbil (7ha) est le trait d'union entre Fès el Bali et Fès Jdid et c'est aussi le seul espace vert digne de ce nom de la ville. Quatre années de travaux ont été nécessaire pour lui redonner vie. Créé au XVIIIème siècle il conserve les traces de son passé. Quatre ans après sa ré-ouverture au public Jnan Sbil offre un visage parfaitement entretenu et la végétation naturellement mise en valeur bénéficie de soins constants.

Jnan Sbil / Souafine 2014

Lieu de promenade, de rencontres ou de rêveries Jnan Sbil attire aussi bien la jeunesse marocaine que les touristes à la recherche de fraîcheur l'été ou tout simplement de quiétude après avoir arpenté les ruelles de la médina.
Les longues allées de palmiers côtoient des bosquets de bambous. Un vaste plan d'eau est alimenté par une rivière gonflée des dernières pluies.

Jnan Sbil / Souafine 2014


Jnan Sbil / Souafine 2014

Jnan Sbil / Souafine 2014

Le jardin est subtilement cloisonné en zones de végétation essentiellement méditerranéenne dont un bel espace consacré aux cactus et autres succulentes. Partout des bancs, des places ombragées permettent de se poser un moment.
Jnan Sbil / Souafine 2014
Jnan Sbil / Souafine 2014
Jnan Sbil / Souafine 2014
Contrairement à la médina où l'eau est omniprésente mais invisible (sources et rivières souterraines) à Jnan Sbil l'eau circule à l'air libre, canaux et bassins de style andalou agrémentent les perspectives.

Jnan Sbil / Souafine 2014
Jnan Sbil / Souafine 2014

Les berges de Fès ....




Place R'cif / Souafine 2014

En douze siècles la Médina de Fès a connu une expansion permanente. Son classement au patrimoine mondial par l'UNESCO est intervenu au moment ou faute d'attention elle risquait de s'effondrer sur elle même pour cause d'habitat fragilisé par manque d'entretien, de surpopulation et de concentration de pauvreté.

Médina Fès / Souafine 2014

De nombreux projets de rénovation des espaces public ou des édifices historiques sont régulièrement lancés.

L'aménagement de la place principale R'cif est en cours de finalisation. Le chantier le plus difficile est celui de l'aménagement des berges de la rivière qui sépare la médina en deux parties entre la rive andalouse et la rive Kharaouine.
Cette rivière a été en grande partie couverte pour créer une voie d'accès au cœur de la médina, du boulevard extérieur à la place R'cif mais elle est désormais interdite à la circulation des voitures et au stationnement.

Médina Fès travaux / Souafine 2014

Réaliser des travaux dans la médina est toujours une opération longue et délicate compte tenu des matériaux traditionnels a employer et surtout du bâti existant qui s'est fortement dégradé au fil du temps.

Médina Fès travaux / Souafine 2014

Médina Fès travaux / Souafine 2014

Médina Fès travaux / Souafine 2014

La dernière rénovation importante menée à son terme est celle du mausolée de Moulay Idriss.
Celle-ci a redonné à ce magnifique lieu de dévotion tous ses lustres d'antan. La rénovation a été étendue aux ruelles et bâtiments mitoyens.

Moulay Idriss / Souafine 2014

Moulay Idriss / Souafine 2014
Moulay Idriss / Souafine 2014