RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

dimanche 27 octobre 2013

Maroc: passage à l'heure d'hiver





Ce dimanche, le Maroc est enfin passé à l'heure d'hiver sans surprise de dernière minute.

Le décalage avec l'Europe reste donc d'une heure en moins.

Tandis que les premières tempêtes d'automne déferlent sur la Bretagne, Fès profite toujours d'un soleil insolent et de températures d'une rare douceur.....

dimanche 20 octobre 2013

Le Maroc à Marseille

Vieux Port

Marseille (France), capitale européenne de la culture  2013, a tout au long de l'année célébré la culture en faisant la part belle aux expressions artistiques méditerranéennes. Un hommage sincère aux différents peuples qui sont en relation depuis des siècles avec la cité phocéenne. Sans oublier bien sûr les cultures apportées au fil des courants migratoires par ces gens venus d'ailleurs.
Marseille au delà des clichés de violence (réelle mais circonstanciée) a su accueillir tout au long du XXème siècle des arméniens, des italiens, des rapatriés d’Algérie et plus récemment depuis 40 ans, des maghrébins.

L'histoire contemporaine de Marseille ne peut se lire qu'à travers cette mixité culturelle qui si elle n'est pas forcement toujours bien vécue fait partie intégrante de la vie quotidienne des quartiers.

Villa Palestine, Estaque

Quartier du Panier

Le nouveau musée national inauguré cette année, le MUCEM donne à voir dans ses expositions  les différents apports des pays de la méditerranée et permet aux visiteurs de mieux appréhender les influences culturelles.

MUCEM

Les sièges de la méditerranée

 Déjà à la fin du 19ème siècle la cathédrale Major construite dans le style néo-bysantin trahissait les influences lointaines que la ville intégrait.

Cathédrale la Major / Mucem

Parmi les très nombreuses manifestations réalisées une des plus récente, octobre 2013, fut la "parade marocaine". Clin d’œil festif au Maroc. Certes le Maroc d'aujourd'hui est bien loin des clichés folkloriques mais ceux-ci demeurent ancrés dans l'imaginaire collectif, y compris celui des marocains de 2ème ou 3ème générations qui ont participé à cette création.

Parade marocaine    
Parade marocaine
Parade marocaine
Parade marocaine
Parade marocaine
Parade marocaine

jeudi 17 octobre 2013

Fès: Ruined garden.


Robert, un anglais (ils sont nombreux dans la médina), tout droit venu de Londres à rénové d'abord un petit dar puis l'espace attenant dénommé "Ruined garden" pour ouvrir en juin dernier un café, restaurant.

L'endroit original, il y en a très peu à Fès, est plein ciel, hésitant entre le patio traditionnel et le jardin de pots.
La cuisine aussi est ouverte aux quatre vents simplement protégée d'une bâche.




En quelques semaines "Ruined garden" est devenu un repaire anglo-saxon où touristes de passages et résidents anglophones se retrouvent en terrain connu.
Comme souvent chez nos voisins d'outre manche ou d'outre atlantique, l'ambiance y est décontractée, joviale voire déjantée.
Le soir où nous avons dîné là, nous étions les seuls français mais nous n'avons pas perçu le moindre ostracisme surtout grâce à la gentillesse très professionnelle de Robert le propriétaire et à celle des jeunes serveurs marocains.

La carte est elle aussi originale, naviguant entre deux continents elle essaye de fusionner deux approches culinaires opposées. Elle a visiblement opté pour une restauration essentiellement froide avec très peu de plats chauds proposés.


En entrées:
La harira, soupe marocaine servie dans sa version "rustique" était tout à fait honorable bien qu'elle aurrait pu se passer de la louche d'huile ajoutée au dernier moment.



La purée de pomme de terre à l'ail, froide, était surprenante mais bonne de même que les trois feuilles d'endive, nappées de fromage frais et surmonté de figues crues.

Les plats:

Pour le coup notre appréciation est plus mitigée, si le pavé de saumon grillé aux légumes n'a ménagé aucune surprise, les autres plats nous ont un peu déçus, le poulet Volubilis grillé aux herbes, menthe et raisins servi froid, un peu sec et au goût indéfinissable, mais c'est surtout le plat composé d'un beignet trop gras avec un œuf cassé dessus et quelques miettes de saumon qui n'était pas des plus heureux.








Il faut compter environ 20€ par personne pour une entrée, un plat et les boissons, ce n'est pas si excessif pour le cadre et l'atmosphère de l'endroit car au final nous avons passé une agréable et dépaysante soirée.

mercredi 9 octobre 2013

AID EL ADHA




C'est le 16 octobre prochain que le Maroc célébrera l'Aïd el Adha, la grande fête du sacrifice du mouton.

Nous souhaitons une excellente fête à tous nos amis marocains.

Comme chaque année ce sont des millions de moutons qui seront égorgés le matin du 16 octobre par toutes les familles du pays, du plus riche au plus pauvre chacun procédera au même rituel. Certains feront appel à des bouchers professionnels qui iront de maison en maison .....

Pour les touristes de passage cette période revêt un caractère bien particulier qui pourra les heurter s'ils sont un tant soit peu sensibles. Bon à savoir au moins les premiers jours de l'Aïd tout sera fermé, magasins, restaurants, artisans tous baissent rideau pour se consacrer à cette fête.
C'est  souvent à cette période que beaucoup prennent leurs congés.
A partir du troisième jour les activités reprennent progressivement...

A Souafine depuis plusieurs années nous ne recevons personne à ce moment là car la médina ne se présente pas sous son meilleur visage.

mardi 1 octobre 2013

MAROC: REPORT DE L'HEURE D'HIVER 2013



Le quatrième changement d'heure au Maroc qui devait être effectif dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre est reporté au 27 octobre prochain.
C'est le "ministre" du changement d'heure, l'ancien sportif El Guerrouj qui en a fait l'annonce le samedi matin, affolant tous les secteurs économiques en liens avec le monde extérieur.
Le secteur du tourisme particulièrement sensible, s'est retrouvé en première lignes, les compagnies aériennes, les hôteliers devant assurer les transferts des clients vers les aéroports, ont du réagir en urgence pour assurer leurs prestations et informer les clients.
Ce couac, car il s'agit bien d'un couac, est incompréhensible.
Les changements d'heures d'hiver et d'été mis en place en Europe depuis des décennies  sont d'une simplicité et d'une régularité de mise en œuvre accessibles même à un collégien.
Que peut-on penser devant cette bizarrerie ? incompétence d'un homme ? Non car une telle mesure doit être validée par les hautes sphères gouvernementales !
Mystère donc ....!
Le prochain jour du changement est fixé au 27 octobre .... si d'ici là notre sportif national ne change pas .... d'avis.