RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

dimanche 29 avril 2012

FES MEDINA: VIDEO SURVEILLANCE





Comme annoncé dans un précédent post, l'installation à Fès de la vidéo surveillance est entrée dans sa phase concrète. Dans un premier temps la ville nouvelle a été équipée et cette semaine c'est le tour de la médina de voir fleurir les caméras de surveillance.
Notre quartier de Ziat qui était déjà le plus sécurisé de la Médina grâce à notre association de quartier qui emploie des gardiens de rues et de parking se relayant jour et nuit, se voit doté aujourd'hui de 5 caméras placées à des endroits stratégiques dont une devant Riad Souafine.
La sécurité est une des préoccupations de la mairie de Fès qui tient à apporter une réponse adaptée au sentiment d'insécurité des habitants.
Une remarque toutefois. Ce sentiment d'insécurité est présent surtout chez les marocains car les étrangers visitant la médina ne le ressentent pas du tout. Bien au contraire ils trouvent que Fès est bien plus tranquille que leurs villes d'origine. Il est vrai qu'en dehors de menus larcins opérés sur des touristes insouciants (sac porté dans le dos par exemple), les agressions envers les étrangers sont rarissime.
Un conseil, pour bien "vivre" la Médina il faut appliquer quelques règles de base valable dans le monde entier: ne pas se promener couvert de bijoux, les poches pleines d'argent liquide et les sacs à dos offerts aux mains indélicates.

mardi 24 avril 2012

Présidentielles Françaises vues du Maroc

 






Les élections Françaises n'ont jamais autant passionné le citoyen marocain que ces présidentielles de 2012.

Au début de son mandat, Nicolas Sarkozy avait su "plaire" aux marocains surtout lorsqu'il avait nommé Rachida Dati ministre (d'origine Algéro-Marocaine). Il est évident qu'au fil des mois la côte de Sarkozy s'est lentement détériorée: éviction de R. Dati, débat sur "l'identité nationale" et amalgames de tous poils (Islam/Délinquance)... ont donné aux marocains une image de la France un peu "sectaire".

Si tout le monde est d'accord avec le fait que l'immigration clandestine doit être jugulée, d'ailleurs qui dit le contraire,  interdire le regroupement familial relève de la plus parfaite inhumanité surtout quand cette interdiction ne viserait en pratique que certains pays dont la religion déplairait !

Le sujet du jour dans l'entre deux tours français est le vote des immigrés aux élections locales.

Qui sait que la nouvelle constitution marocaine prévoit le vote des étrangers à ses élections locales, en partant du principe que les résidents étrangers qui vivent, travaillent, cotisent et paient des impôts doivent pouvoir exprimer leur avis de citoyens lors des élections locales.
Louable ! Car cette possibilité d'expression est un des meilleurs moyens d'intégration dans la vie du pays d'adoption.

En France la peur de ce droit nouveau qui serait accordé aux immigrés en situation régulière a comme noyau central la peur d'une "islamisation rampante". Mais combien de français ont conscience que l'Islam, 3ème religion du pays, attire de plus en plus de français "de souche" et ne s'adresse pas seulement à des immigrés naturalisés ou pas.

Lors des éditions du festival de la Musique Soufie à Fès, les touristes assistants aux conférences et aux concerts soufis sont pour une grande majorité des étrangers "d'apparence" bien gauloise !

Dernière réflexion: les visas.
Bien sûr beaucoup de jeunes marocains rêvent d'émigrer de l'autre côté de la méditerranée. Ce rêve est pourtant de moins en moins partagé car ils ont bien conscience que la crise économique qui frappe l'Europe n'offre plus guère de perspectives réjouissantes. D'ailleurs cette année le flux migratoire vers l'Espagne s'est considérablement réduit et même inversé puisque de nombreux marocains pourtant en situation régulière quittent l'Espagne pour rentrer au Maroc.

Pour aller contre une idée reçue et fausse, la quasi totalité des marocains obtenant un visa touristique pour l'Europe, revient au Maroc à l'issue de son séjour. Non seulement ils rentrent au pays mais en plus ils ont pu comprendre combien en France par exemple la vie peut-être difficile pour qui ne dispose pas de revenus conséquents. Ils sont donc les premiers à expliquer au retour que la France est un magnifique pays mais qu'elle n'est pas un eldorado et que  vivre au Maroc, même si ce n'est pas toujours facile, est quand même mieux pour eux.

Les français du Maroc ont voté dimanche dernier, voici les résultats du vote:
Inscrits : 31000
N. Sarkozy : 36.72% , F. Hollande: 35.93% , JL Mélenchon : 12.39% , F. Bayrou : 7.20% et
M. Le Pen : 3.67%