RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE

mardi 31 mai 2011

Visite Virtuelle de Fès

Le Centre Régional du Tourisme de Fès, association regroupant tous les professionnels du tourisme de la région a développé toute une gamme d'outils de communication à destination des touristes visitant Fès.
Le net n'a pas été oublié et un site de visite virtuelle des principaux monuments ou lieux historiques de la cité vient d'être mis en ligne: www.visitevirtuellefes.com.Très bien réalisé il permet de pré-visualiser les lieux avant une découverte in vivo.
Bravo et merci au CRT....

jeudi 26 mai 2011

SEFROU FÊTE DES CERISES

La 91éme édition du festival de la Cerise se déroulera du 16 au 19 juin à Sefrou.
Une belle occasion de découvrir cette charmante et authentique petite cité située à quelques kilomètres de Fès.
Il ne faut pas manquer le jour de la grande parade qui suit l'élection de Miss Cerise....

Fréquentation touristique en baisse au Maroc

Après un léger rebond en Mars et en Avril, la fréquentation touristique accuse une baisse importante en Mai et les prévisions pour la saison estivale sont assez mauvaises.
La presse marocaine se fait l’écho de nombreuses annulations en Mai, 22000 réservations annulées rien que sur Marrakech et Agadir. Les annulations ne sont que la partie visible car le niveaux des demandes est extrêmement faible.
Fès n'échappe pas à la règle et le nombre de touristes visitant la Médina ce mois-ci est au plus bas.

Des sites internet de réservations, spécialisés sur le Maroc, confient n'avoir enregistré en Mai que 10% des réservations habituellement effectuées les années précédentes pour cette période.
Seuls les sites où les réservations se font sans paiement d'acompte, donc sans engagement, continuent à recevoir des réservations mais elles sont le plus souvent annulées par les clients dans les jours qui suivent.
Dans ces conditions il est difficile pour les professionnels d'avoir la moindre visibilité.

Avec l'arrivée de Ramadan qui va impacter sérieusement à la baisse la fréquentation du mois d'Août la situation économique des hôteliers ne peut que se détériorer un peu plus.

On ne compte plus le nombre d'établissements qui en ce moment bradent leurs tarifs, réduisent leurs personnels et leurs prestations au risque de décevoir leurs clients quant à la qualité des séjours.

Les raisons à l'origine de cette baisse de fréquentation sont connues mais pas toujours rationnelles.
Il y a un effet crise économique qui touche certains pays d'Europe, Espagne en tête avec près de 22% de chômeurs. Le budget vacances qui se réduit comme en France où les intentions pour cette année montrent un fléchissement des vacances prises en dehors de l'Hexagone.
Il y a les suites du "printemps arabe" qui avait déjà bien pénalisé le Maroc au premier trimestre, puis l'attentat de Marrakech le 28 avril a porté un coup d'arrêt sur les réservations à venir et bien sûr la mort de Ben Laden qui a engendré une crainte diffuse de représailles.

Ceci est un constat et il n'est pas aisé de renverser la situation immédiate.

Ce que l'on peut aussi constater c'est que depuis Janvier, le Maroc est resté un pays stable, nulle révolution n'a trouvé matière à s'installer. La mise en place des réformes voulues par le Roi se poursuit, le référendum sur le projet de nouvelle constitution devrait se dérouler en Juillet prochain, le dialogue social entre le gouvernement et les syndicats a porté ses fruits, le Smig sera augmenté de 10% dès le 1er juillet. Les fonctionnaires ont obtenus une revalorisation salariale.
Tout est mis en œuvre pour assurer une paix sociale durable.
L'ignoble attentat de l'Argana apparaît après enquête et arrestation de son auteur comme étant un acte isolé visant a déstabiliser avant tout le Maroc.

Dans ces conditions il faut que le vrai visage du Maroc et de son peuple retrouve la confiance et le désir de tous ceux qui y sont attachés.
Aujourd'hui la meilleure des publicités est portée par les touristes qui rentrent dans leur pays après un séjour au Maroc.

mardi 24 mai 2011

LES JACARANDAS FLEURISSENT


En ce mois de Mai, les Jacarandas fleurissent à Fès. Les derniers spécimens de cet arbre importé d'amérique du Sud sont encore très présents dans la ville nouvelle, surtout dans la partie "coloniale". Ils bordent les anciennes avenues ou trônent majestueusement en solitaire comme celui situé devant le cimetière juif du Mellah.
Malheureusement les Jacarandas ne peuvent résister aux nombreux travaux d'aménagements et de mise à niveau des artères, entrepris par la ville. Il y a peu l'avenue de la route d'Immouzer, menant à l'aéroport était d'une éclatante beauté en Mai Juin, hélas aujourd'hui ne subsistent que quelques spécimens....
Les arbres aussi font partie du patrimoine historique et mériteraient qu'on cherche à les préserver ou pour le moins à en replanter car contrairement à ces palmiers filiformes qui sont à la mode aujourd'hui pour agrémenter les trottoirs, le Jacaranda lui offre en plus de sa magnifique floraison, un ombrage bien agréable en été !

mardi 3 mai 2011

PAS DE NOBEL A FES

La réunion qui devait se tenir à Fès et qui devait rassembler une trentaine de prix Nobel est annulée.
La réactivité "négative" est vraiment immédiate.
Cela peut se comprendre car réunir en un même lieu autant de personnalités distinguées pouvait constituer une cible "idéale".
Côté tourisme individuel pas de mouvement de panique.
Etre solidaire c'est aussi cela.....

lundi 2 mai 2011

MORT DE BEN LADEN


Un commando américain a tué Oussama Ben Laden cette nuit au Pakistan.

Depuis 10 ans Ben Laden incarnait aux yeux du monde l'esprit du mal et en son nom combien d'attentats ont été perpétués qui étaient à l'origine de l'amalgame que l'occident a fait entre terrorisme et Islam.

La mort de Ben Laden ne signifie pas la fin du terrorisme mais il est certain que Al Qaïda doit se trouver fortement déstabilisée.

Les principales chancelleries occidentales appellent toutes à redoubler de prudence en ce moment craignant sans doute des actions désespérées des membres des différentes branches d'Al Qaïda dont AQMI.

Au Maroc, après l'attentat de Marrakech, les autorités avaient déjà renforcé les mesures de sécurité.
Nous renouvelons nos conseils élémentaires de prudence pour les jours à venir comme d'éviter par exemple les lieux où une majorité de touristes étrangers se regroupe habituellement.